- Page 3

  • MISSION/DAVID VAN REYBROUCK (WOLUBILIS) + QUENTIN DUJARDIN

     

    Une soirée d’exception au Wolubilis avec ce brillant personnage, Bruno Vanden Broecke qui fait un véritable carton avec  sa conférence sur «  Congo », le texte superbe de David Van Reybrouck. Un grand moment de théâtre.

     

    Ce spectacle est incontestablement intéressant,  non seulement pour le texte, mais aussi pour la mise en scène de Raven Ruëll et plus encore pour l’interprétation magistrale du grand acteur  flamand : Bruno Vanden Broecke.

    image.php.jpg

     

     

    «  Si le théâtre, c’est avant tout un texte, un acteur et un public,  alors MISSION est du grand théâtre » (La Libre Belgique)

    « Van Reybrouck enchaîne avec maestria les moments humoristiques, furieux, choquants et désespérés…et nous laisse sur le carreau… »(NRC Handelsblad)

     

     Je devais voir le spectacle hier soir au Wolubilis , un problème de voiture m’en a empêché, hélas.

     

    J’avais vu cette pièce rarissime en 2012 au Théâtre National et j’en avais gardé un souvenir formidable.

    Ci-après , le texte que j’avais publié à l’époque ainsi que les impressions de Mijanou Loosen.

     

     

     

    2012 MISSION

     

    Si  nous devions arriver au théâtre sans vraiment en connaître le sujet ni l’acteur,  nous pourrions imaginer que l’homme d’une soixantaine d’années  qui nous parle, nous raconte  des moments de sa vie  de missionnaire au Congo.

    Il entre en scène, boitant légèrement,  regarde l’assistance avec un certain sourire et étonnement,  gagne la petite table de conférencier,  met ses larges lunettes au bout du nez,  dispose ses petits papiers  et, après un long silence, commence à parler de sa vie de Père blanc.

    Il est drôle et émouvant, déchirant de vérité…Energique et crispé  lorsqu’il  évoque son obstination et son chagrin à la source de  l’engagement qui le fit s’installer à l’Est du Congo.

    Tout paraît vrai, évident ! Il est tout simplement génial  Bruno Vanden Broecke.

    Il avait déjà  joué – je dirais plutôt « vécu » -  cette pièce lors de représentations  en langue néerlandaise, puis en langue française.

     

    L’auteur, David Van  Reybrouck, a écrit cette pièce  avec de nombreux fragments de témoignages recueillis au Congo, à 80%, retranscrits pour la scène mot à mot.

    Son spectacle nous plonge dans une réflexion concernant la colonisation  et le sens même de « l’humanité » !

    Une « conférence » inventée à partir de propos réels, devenue un monologue théâtral.


     

     

    Mijanou Loosen,  nous confie dans l’immédiat ses impressions.

     

    Mijanou : Exceptionnel ! A tout point de vue !

    Le texte de David Van Reybrouck : son contenu, sa construction, son humour, sa profondeur, le choix des anecdotes, les récits sobres des réalités des "guerres" congolaises, ... rien n'est banal, rien n'est stéréotypé, il n'y a aucun temps mort, pas une phrase n'est superflue.

    Les chrétiens s'y reconnaitront, les laïques y trouveront de l'intérêt.

    On dépasse très largement le sujet, à proprement parlé, "religieux". L'évocation des réalités Africaines est passionnante.

    Le "personnage" : ce Père Blanc, originaire de "Brugge", attachant, sincère, émouvant.

    L'évocation de sa jeunesse, de sa foi, de ses doutes, de ses questionnements...

    La mise en scène et la scénographie (dont je ne dévoilerai pas ce que l'on ne soupçonne pas).

    La finesse, l'excellence du jeu de l'acteur. Car vraiment, ce comédien flamand, Bruno Vanden Broecke, est plus vrai que vrai à ce pupitre de conférencier.

    Le public,  dans ses applaudissements, en témoigne et les moments d'émotion du "conférencier" ont été partagés par l'assemblée dans une qualité de silence assez rarement atteinte dans un théâtre.

     

    Merci Mijanou pour vos impressions,  elles aussi d’une grande sincérité !

     

    Loin de tout prosélytisme, ce spectacle invite à réfléchir au sens de la vie !

     

    MISSION  2014   WOLUBILIS/ BRUNO VANDEN BROECKE/ DAVID VAN REYBROUCK

     

    Une seule soirée, on aurait aimé qu’il y en ait d’autres.

    Un autre jour, un autre lieu certainement.

    Si vous apercevez la pub pour ce  spectacle dans une autre salle du pays, ne manquez pas de réserver vos places, vous ne le regretterez pas  je vous assure.

    Merci au Théâtre Wolubilis d’avoir programmé cette pièce et ce formidable comédien.

     

    AILLEURS



     

     

    Ce vendredi 24 octobre à 20h15 -Studio 4 Flagey, un superbe concert donné par Quentin Dujardin.

    Quentin : La guitare , c'est une vibration de cordes !

     

    Il porte bien son nom habitant un village dans le Condroz. Cette campagne lui offre la nature, les saisons , le calme dont il a besoin pour composer. C'est de cette communion avec son environnement qu'est né son denier album " Le Silence des saisons "

    (Jean-Claude Van Troyen/Le Mad-22/10)

     

    Notre guitariste belge réinvente une nouvelle fois son univers musical , s'inspirant du rapport entre l'homme et la nature.

     


     

     

     

    Quentin Dujardin ne sera pas seul sur le grand plateau du Studio 4.

    Mahsa Vahdat, magnifique chanteuse iranienne,

    Olivier Hernandez , harmonica chromatique,

    Nicolas Fiszman , basse,

    l'accompagneront.

     

    Quentin Dujardin promet un  concert à l'opposé de toute frontière stylistique.

    Un concert chaud, feutré, intime.

     Quentin : " Le Silence des Saisons " est un peu décalé de mon Condroz natal , mais ça rassemble les choses. ( Propos recueilli par Jean-Claude Vantroyen-Le Mad- 22/10)


    Ne ratez pas ce merveilleux concert.

    Infos Réservations :  02 / 641 10 20


    Amis de l'émission/blog des "Feux de la Rampe ", merci pour votre attention, doublée d'une belle fidélité. Je vous retrouve demain  avec un grand écrivain du 19 ème siècle.

    Notre moment de séparation :  un extrait du film dont on parle beaucoup: FURY"  de David Ayer, avec en star mondiale : Brad Pitt.

    A tout bientôt !

     

    Roger Simons

     

     

     

     

     

     

    -

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lien permanent
  • LE NU CIVIL (THEATRE LA BALSAMINE )+ "Le sucre" ( film)

    LE NU CIVIL  (Théâtre La Balsamine)+ "Le  sucre" ( film)

     

    Si vous avez l’envie de changer de climat théâtral,

    Si vous avez l’envie de découvrir des comédiens complètement mabouls, complètement dingues,

    Dirigez-vous sans hésitation aucune au Théâtre La Balsamine.

    C’est quelque chose ! Un Festival en dehors de la tradition !

    En dehors de tout ! On aime ou on n’aime  pas...

     

    LA COMPAGNIE  : LES VIANDES MAGNETIQUES !

     

    Créée à Bruxelles en 2013, la Cie est composée de comédiens, de chanteurs, d’accessoiristes , d’un scénographe, d’une régisseuse, d’un vidéaste , de clowns ...

    La plupart d’entre eux ont été formés dans des écoles d’arts à Bruxelles mais aussi en France.

    Ils travaillent ensemble à la création de spectacles de théâtre , d’un autre théâtre, à partir de Textes de Jean-Baptiste Calme.

     

     

    UN TEXTE ABRACADABRANT

     

     

    nu civil-171014-Balsamine-048.JPG

     

    -

     

     

     Un texte, c’est beaucoup dire , des mots oui, et encore , des bouts de bouts de mots, à peine prononcés, quelque déformés , à peine  audible...

     

    Jean-Baptiste Calame  l’auteur) : Maintenant que tu vis à la fin d’un monde, il faut savoir aussi se contenir. Et regarder autour. Car c’est la dernière fois que tu vois des formes qui te ressemblent...La population civile et sensuelle est le témoin lumineux de son propre dénouement . Ce qui semblait être de l’air, une forêt ou des lèvres, rougit désormais pour vaincre le vertige de la nudité. Plus rien ne fait écran aux écarts de l’atome, et les corps humains cèdent à la science , comme autant de formats , de silhouettes ciselées pour la lecture.

    Mais qui lira ? Ne vois-tu pas le lendemain tenu en joue dans une allée du temps réel ?

     

     

    nu civil-171014-Balsamine-059.JPG

     

     

     

    Insensé, pas vraiment ... Fortement étudié, disséqué...Impertinent ! Drôle !

     

    Jean-Baptiste Calame : Notre travail est un travail de groupe où l’on cherche des alternatives énergétiques pour le réchauffement de la dimension humaine.

    Nous tentons tous de faire émerger nos ébauches et nos débordements comportementaux. Ni rôles, ni trajectoires proprement définis : l’histoire est un château de carte animé ,  qui s’ébranle aux moindres  turbulences.

    Dans son dispositif, notre spectacle met le regard du participant au centre et interroge les notions de crédibilité et d’exaltation. Qui sommes-nous face à la radioactivité ?

    Avons-nous quelque chose à redire ?

    Si l’adaptation des uns légitime l’abus des autres, le langage est rompu.

     

    Eh bien, oui, tout ce que  vient de vous dire l’auteur, tout se ressent ! Tout se confirme ! Pas dans l’immédiat , on est trop déconcerter , mais  peu après...

    Cette  Cie propose un exercice à ce qui est révélé par l’auteur.

    On s’amuse ! On cherche un rapport quelconque avec ce que nous connaissons ou croit-on connaître ! Puis l’euro éclate et on entre dans la cage du «  Nu civil »

    nu civil-171014-Balsamine-055.JPG

     

     

     

    Je ne connaissais aucun des acteurs, mais maintenant oui, grâce à ce spectacle. Ils ont noms : Céline Beigbeder, Lucie Debay, Arthur Egloff, Emile Falk-Blin, David Lerquet , Céline Ohrel , Morgane Naas , Sophie Sénécaut...

    Bientôt, ils repartiront  vers d’autres horizons, nous les retrouverons en avril 2015 avec leur nouveau spectacle   « L’écolier Kévin » . A noter dans votre  agenda !

    Mais vous pouvez encore les applaudir ce mardi soir à 20h30.

    Infos et Réservations : 02 / 735 64 68

     

    ET LES SPECTACLES CONTINUENT AU SEIN DE LA BALSAMINE...

     

    Le titre générique de ce Festival inédit : « Nos petites madeleines »  Encore quatre expériences à découvrir jusqu’à samedi prochain : « VIEIL » , «  ALL THE BATTLES » ,   « HUMAN BRUSH », « LAZARINE »...

     

    A suivre.

    © Bert Van hoogenbemt - Human Brush 01.jpg

     

     

     

    THEATRE LA BALSAMINE

     

    Avenue Félix Marchal  1 – 1030  Bruxelles

    Infos Réservations : 02 / 735 64 68

     

     

    Amis du blog , un grand merci pour votre attention et votre fidélité.

    Demain, une autre aventure théâtrale.

    Notre moment de séparation : Ce mercredi 22 octobre , à 17h30 : le film de Jacques Rouffio "LE SUCRE" (1978)  Un régal ! Avec Michel Piccoli ,Gérard Depardieu et le merveilleux Jean Carmet.

     

    "Une farce colorée et explosive dans le milieu bourbeux de la bourse des premières matières (depuis l'or déclarée hors-la-loi) et une satire acerbe qui anticipe étonnamment les dérives financières d'aujourd'hui."

     

    A tout bientôt !

     

     

     

    Roger Simons

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


     

     

     

     

     

    Lien permanent
  • MOI, VOTRE AMI ? ( THÉÂTRE DES RICHES CLAIRES)+ François Truffaut

     

    Ils ont amis depuis longtemps.

    Ils sont comédiens.

     Ils sont ambitieux.

     Ils sont bourrés de talent.

     Ils sont  deux lamentables losers.

     Ou plus simplement :

     Comment un véritable ami peut flanquer par terre votre réputation,  votre carrière et votre couple !

     

     

     

    « Le spectacle, c’est un monde de loups. C’est pire qu’un monde de loups. C’est un monde où les loups ne vous rappellent pas au téléphone. » (Woody Allen)

     

    Pourtant, malgré leurs différences  malgré leurs échecs et leurs ridicules , ils sont liés par une chose indestructible : LEUR PASSION  IRRAISONNEE POUR LE THEATRE !

     

    moi_votre_ami_1(c)Simon_paco.jpg

     

    Moi, votre ami ? Rayez cela de vos papiers !

    J’ai fait  jusques ici profession de l’être ;

    Mais après ce qu’en vous je viens de voir paraître,

    Je vous déclare net que je ne le suis plus ...

     

    Ce texte vous fait penser à quelle pièce de théâtre ?

    Vous avez pula voir  interprétée au cinéma par Lambert Wilson et  Fabrice Luchini ! Des petits bouts bien entendu.

     

     

    La pièce qui se joue en ce moment aux Riches-Claires  ressemble étrangement au film, tout au moins, le début du film.

     

    MOI, VOTRE AMI ?

    moi_votre_ami_2(c)simon_paco.jpg

     

    Corentin Lobet : La pièce met donc en scène un duo inspiré de celui de Molière : Alceste,  le Misanthrope , et Philinte , son meilleur ami, deux hommes que tout oppose...

     Dominique Rongvaux :...l’idéaliste et le terre-à-terre, celui qui veut changer le monde et celui qui préfère s’y adapter...

     Corentin Lobet : celui qui rêve de l’inaccessible étoile...

     Dominique Rongvaux :...et celui qui sait qu’on ne l’atteindra jamais.

     

    Alceste : Je veux qu’on soit sincère Et qu’en homme d’honneur on ne lâche aucun mot  qui ne parte du cœur...

     

    Corentin Lobet et Domnique Rongvaux sont les deux auteurs de la pièce, ils en sont aussi les metteurs-en-scène et bien entendu les deux acteurs. Et ils sont brillants tous les deux.

    Je les convie à vous raconter leur histoire...

     

    moi_votre_ami_4(c)simon_paco.jpg

     

     Nous voulions raconter une histoire d’amitié. Et nous avions envie d’aborder un classique de manière ludique.  « Le Misanthrope » aborde de nombreux thèmes qui nous tenaient à cœur. C’est ainsi que nous avons construit notre propre pièce à partir de celle de Molière.

    Il ne s’agit pas ici d’une adaptation du Misanthrope, ni d’une réécriture...

    Tous deux : Qui se permettrait de réécrire Molière ?

    Il s’agit plutôt d’une interprétation  d’une variation, comme celles que se permettent les musiciens de jazz avec les grandes oeuvres..

     

    ENTRACTE / MUSIQUE

     
     

    Philinte :Vous voulez un grand mal à la nature humaine ?

    Alceste : Oui ! J’ai conçu pour elle, une effroyable haine.

     

    En fait, la pièce de Molière montre deux personnages extraordinaires : Alceste , le misanthrope et Philinte , son meilleur ami.

     Vous me l’avez déjà dit ça. On enchaîne ! A Vous les acteurs !

     

    Alceste veut vivre dans l’honnêteté absolue, refuser les mensonges sociaux, ne faire aucun compromis.

    Philinte est le modéré. IL comprend que les relations humaines sont un jeu, qu’il y a des règles et qu’il est probablement impossible de les changer.

    Jouer selon les règles ou se retirer du jeu : elles sont les possibilités.

    Alceste choisit la seconde : fuir dans un désert et  « chercher sur la terre un endroit écarté ou  d’être homme d’honneur on ait la liberté ».

    A la fin de la pièce , Philinte ne désespère pas de lui faire changer d’avis.

     

    Intéressant mais comment se déroule la pièce ?

     

    Eh bien, nous avons transposé nos deux personnages dans un milieu contemporain. Ils vivent en 2014 et sont acteurs de théâtre. Ils adorent leur métier, mais le métier ne le leur rend pas.

     

    Que faire ? Et c’est bien  là que commence la pièce avec tous ses compromis.

     La trouvaille : ils répètent  des bribes du texte de Molière , ils les interrompent cherchant une solution à leur problème , reprennent la répétition et ainsi de suite. Cela donne un rythme magnifique à la pièce.

    Tout déraille chez eux, ils en arrivent aux mains. C’est la poisse qui les envahit.

    Eux deux : Il y a chez eux quelque chose de Don Quichotte. Ou plutôt, ils sont tour à tour Don Quichotte et Sancho Panza, de même qu’ils sont tour à tour Alceste et Philinte.

     Dans l’intransigeance d’Alceste , on peut voir un cri d’amour. Il souffre de voir les hommes moins parfaits qu’il ne les avait rêvés. Philinte les voit tels qu’ils sont et les aiment malgré tout.

    C’est ce profond humanisme de Molière qui nous a inspirés.

     

     ENTRACTE SANS LIEN


     

    Les deux acteurs , Corentin Lobet et  Dominique  Rongvaux sont d’excellents comédiens.

    Les deux acteurs qu’ils donnent à voir sont  des acteurs plutôt médiocres.

    Voilà une excellente idée de pièce, confrontée à l’ère contemporaine  que nous vivons tous  et à celle de l’époque de Molière.

    C’est bien  conçu ! C’est étonnant ! C’est joyeux !  C’est remarquablement joué ! C’est  du THEATRE ! C’est le THEATRE  dans le THEATRE .

     

    moi_votre_ami_3(c)Simon_paco.jpg

     

    Œil extérieur : Stéphanie Van Vyve

    Lumières : Nicolas Fauchet

    Son : Sébastien Schmitz

    Régie : Benoît Guilbert

     

    AVEC

     

    Corentin Lobet & Dominique Rongvaux.

     

    moi_votre_ami_5(c)simon_paco.jpg

     

    Texte de Jean Baptiste Poquelin.

     Texte de l’histoire racontée : Corentin Lobet et Dominique Rongvaux.

     

    MOI, VOTRE AMI ?

    Jusqu’au  25 octobre  2014

     

    THEATRE LES RICHES CLAIRES

     Rue des Riches Claires 24 – 1000  Bruxelles

     Infos & Réservations : 02 / 548 25 80

     

    Alceste : Ah pardieu ! C’en est trop , ne suivez point mes pas.

     Philinte : Vous vous moquez de moi, je ne vous quitte pas...

     


     

     DU COTE DU CINEMA

     

    François Truffaut nous a quitté , il y a 30 ans déjà.

    France 2 lui a rendu hommage en programmant  «  Les deux Anglaises et le continent » J’espère que d’autres chaînes en feront autant. 

    Je vous propose une interview  de François Truffaut réalisée à son retour des USA, ainsi qu’un extrait du film  «  Le dernier métro »  et pour terminer   «  François Truffaut  vu par ses femmes comédiennes.

     


     


     

     

     

    Amis du blog, merci pour votre attention et votre fidélité.

    On se retrouve demain bien sûr !

    Notre moment de séparation  : Ne ratez pas l'émission " Hep Taxi "  de Jérôme Colin qui reçoit ce soir à 22h50 sur la Deux : l'étonnant et surprenant Omar Sy, vedette du film " Samba " dont je vous ai déjà parlé.

    A tout bientôt.

     

    Roger Simons

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     -

     

     

     

    Lien permanent