• (DERNIERE) BRIGITTINES INTERNATIONAL FESTIVAL - THE DRY PIECE - KEREN LEVI

    Amis de l'émission/blog " Les Feux de la Rampe " , bienvenue au blog pour une dernière information sur le Festival.

    THE DRY PIECE - KEREN LEVI


    Derrière un écran de projection qui les montre filmées de haut, huit danseuses composent de fascinantes figures qui évoquent de premier abord la nage synchronisée et les films des années 30 de l'Hollywood de Busby Berkeley.

    Mais très vite viennent d'autres visions plus fantasmatiques et spectrales, organisées comme un kaléidoscope d'apparitions où les corps forment un ensemble unique , pieuvre en déplacement , bouche avalant l'oeil du spectateur.

     

    L'inévitable voyeurisme où nous sommes conduits est retourné sur lui-même; si la nudité en scène est puissamment affirmée, elle est aussi désincarnée par le traitement vidéo ; par les renversements de perspective et la confusion entre ce qu'on voit sur scène et ce qui apparaît sur l'écran , le corps disparait dans sa propre représentation, la nuit efface le jour.
    Keren Levi interpelle l'imagination et sa faculté de méduser la réalité...

    Fin du Festival !

    Chorégraphie et conception: Keren Levi

    Danse et chorégraphies : Mari Matre Larsen / Alma Lindenhovius, Karin Frankel, Eva Susova, Hillary Blake Firestone / Carcom She er, Madelyn Bullard, Alice Pons, Alicia Verdú Macián, Maya Tamir

    Musique : Tom parkinson

    Lumière : Minna Tiikkainen

    Video : Assi Weitz

    Dramaturgie : Igor Dobricic

    Production : Stichting Never Like

    Et ainsi se termine ce magnifique festival qui nous aura offert des spectacles de danses contemporaines inouïes. Deux semaines tout à fait extraordinaires.

    Je vous propose un dernier extrait de " THE DRY PIECE ".

    Bravo à tous et merci pour ces moments de joie et de découvertes exceptionnelles.

    Rendez-vous en août 2018 !

    Amis de l'émission/blog " Les Feux de la Rampe ", merci aussi à Vous qui suivez avec intérêt mes chroniques théâtrales.

    A tout bientôt !

    Roger Simons


    Lien permanent
  • (8) BRIGITTINES INTERNATIONAL FESTIVAL

    BRIGITTINES INTERNATIONAL FESTIVAL

     


     

    Si, dans ce moment suspendu, le corps suscite tant de paradoxes et de perceptions, c’est qu’il est porté par une

    concentration saisissante et une inspiration de tous les instants.

    Sabine Molenaar fait parler le monstre en elle et ce qu’elle donne à partager, c’est une forme de beauté dont la fragilité garantit la profondeur.

    Elle trace un geste clair et nocturne. Vibrant.

    SabineMolenaar_AlmostAlive_WilliamvanderVoort-1.jpg

    GROS PLAN SUR SABINE MOLENNAAR

    Sabine Molenaar a créé la compagnie Sandman à Bruxelles en 2012. Elle poursuit un travail interdisciplinaire mêlant performances, films et photographie.
    Sandman a produit deux performances théâtrales : That’s it (2013) et Touch me (2015) et trois courts films de danse expérimentaux : Wish her ill (2012), That’s it (2013) et Kali (2016).

    SabineMolenaar_AlmostAlive_WilliamvanderVoort-5.jpg

    Sa première performance solo, That’s it, a remporté un prix à l’ACT festival de Bilbao, le prix du meilleur talent féminin au Theater Aan Zee Festival d’Ostende et un prix spécial au BeFestival de Birmingham. Cette production est toujours en tournée à l’étranger : en Belgique, aux Pays-Bas, au Canada, En Corée, en Espagne, en Autriche et au Brésil.

    En 2015, elle crée sa deuxième pièce solo, Touch me, qui tourne également à l’international. Sa troisième performance solo, Almost Alive, a été jouée pour la première fois en avril 2017.

    SabineMolenaar_AlmostAlive_WilliamvanderVoort-7.jpg

    Conception , chorégraphie , danse : Sabine Molenaar

    Scénographie, lumière : Amber Vandenhoeck

    Musique : Jochem Baelus

    Durée : 20 minutes

    Représentations : vendredis 01/09 & samedi 02/09, à 19 h

     

    Amis de l'émission/blog " Les Feux de la Rampe ", à vous retrouver très rapidement pour vous présenter la dernière danse de cet énorme Festival sur la danse contemporaine.

    Celle qui va suivre est américaine...et n'a rien à voir avec Sabine Molenaar.

    A tout bientôt !

    Roger Simons

     

     

    Lien permanent
  • (7) BRIGITTINES INTERNATIONAL FESTIVAL

     Amis de l'émission/blog " Les Feux de la Rampe , Bienvenue au blog...

    (7) BRIGITTINES INTERNATIONAL FESTIVAL

    La suite des spectacles qui s'engagent quasiment dans la fin de ce superbe festival.

    Mercredi 30 et jeudi 31 août / Mezzo / 20h30-

    Soirée composée :    une mystérieuse Chose



    Deux pièces courtes d’un style bien différent mais marquées toutes deux par l’originalité et l’humour.

    VERA MANTERO

    Dans la première, la danseuse, complètement métamorphosée, en perpétuel déséquilibre, se transforme en une "mystérieuse Chose », ainsi que le poète Cummings qualifiait Joséphine Baker. Vera Mantero en use pour interroger la perception du danseur par le public.

    Avec "Peut-être"..., elle laisse libre cours à son impulsivité, et la pièce en devient comme un lexique jamais fixe de sa grammaire de mouvements. Le corps et le visage prodigieusement expressifs donnent vie à des attitudes et des enchaînements souvent déroutants qui ont leur point d’ancrage dans nos dialogues inconscients et nos arrière-pensées subitement dévoilées.

    Peut-être elle pourrait danser d'abord et penser ensuite...

     FESTIVAL INTERNATIONAL DES BRIGGITINES

     Courte biographie de Vera Mantero

    Vera Mantero a étudié la danse classique avec Anna Mascolo et a dansé dans le Ballet Gulbenkian entre 1984 et 1989.

    Vera Mantero a commencé a créer ses propres chorégraphies en 1987 et, depuis 1991, présente son travail solo et de groupe dans toute l'Europe, en Argentine, au Bresil, au Canada, Singapour, en Coree du Sud et aux Etats Unis.

    De son travail solo, on mentionne "Peut-être elle pourrait danser d'abord et penser ensuite (1991), Olympia (1993), une mystérieuse Chose, a dit e.e.cummings* (1996), What can be said about Pierre (2011) et The Caldeirão Highlanders, exercices in fictional anthropology (2012).

    Ses pièees de groupe incluent Under (1993), For Boring and Profound Sadnesses (1994), “Poetry and Savagery” (1998), (2002), Until the moment when God is destroyed by the extreme exercise of beauty (2006) et We are going to miss everything we don't need (2009).

    La nouvelle création de l'artiste The Clean and The Dirty, créée en avril 2016 au Théatre Maria Matos dans le cadre du cycle The Three Ecologies co-commande par Vera Mantero avec Mark Deputter et Liliana Coutinho, reflète clairement les préoccupations de la chorégraphe pour des questions fondamentales telles que l'environnement, la durabilité économique, la cohésion sociale, l'inclusion, et la citoyenneté Ouvrir le temps (the perception of)

    Première en Belgique

     Vera Mantero participe régulièrement à des projets internationaux d'improvisation aux cotés d'improvisateurs et de chorégraphes tels que Lisa Nelson, Mark Tompkins, Meg Stuart et Steve Paxton.

    Enseigne régulièrement la composition et l'improvisation au Portugal et à l'étranger...

    PAUSE


     

    BRIGITTINES INTERNATIONAL FESTIVAL (suite)

    Eva Klimackova & Laurent Goldring-Cie E7KA


    EVA KLIMACKOVA

    Danseuse et chorégraphe née en Slovaquie, installée à̀ Paris, Eva Klimackova a fait ses études à l'Ecole supérieure des arts libéraux de Bratislava. Ensuite, elle a participé aux divers créations en Slovaquie (A. Sedlackova, Studio Tanca, M. Kozanek, K. Mojzisova), en République Tchèque (cie Dejadonné, cie Duwadance), en France (cie Kubilai Khan Investigations, cie Petite Fabrique, Laurent Goldring), et en Belgique (Karine Ponties, D. Hernandez, L. Duclaux).

    En 2007, elle fonde la compagnie E7KA et crée les spectacles : Alzbeta, Alzbeta Hlucha, Ivanuska, Touched, MOVE / et Ouvrir le temps (the perception of), présentée en France, Slovaquie, Allemagne, République Tchèque, Slovenie, Lettonie et Hong-Kong.


    LAURENT GOLDRING

    Laurent Goldring est un plasticien français qui vit à̀ Paris et travaille un peu partout. Etudes de philosophie à l'E.N.S. et à City College of New-York. Toute son œuvre se confronte au cinéma comme forme dominante de représentation et de création, une forme qui conduit à l'appauvrissement des images et de la réalité.

    Ses videos, films, photos, sculptures, installations et chorégraphies démontrent qu'on peut voir autrement le corps, le portrait, le paysage urbain, et tout ce qu'on appelle les signes. La circulation conflictuelle entre ces différentes formes permet de poser la question de la spécificité des differents mediums.

    EKlimackovaSlide.jpg

    Il a directement participé à la création des spectacles de Xavier Le Roy, Blut et Boredom, Ectoderme et Self-Unfinished (1996-1998), et de Maria-Donata d’Urso, Pezzo 0 (uno et due) (2002). Il a ensuite cosigné avec Benoit Lachambre, Saskia Holbling et Louise Lecavalier les pièces rrr... (reading readings reading) (2001), Is you me (2008) et Squatting Project (2012-2016), avec Germana Civera, Figures (2008), avec Isabelle Schad, Unturtled (2009/2012), Der Bau (2013) et Collective Jumps (2014), et avec Eva Klimackova,

    Voilà des confrontations passionnantes et révélatrices à découvrir ce mercredi et ce jeudi , l'avant veille de la clôture du Festival ....s

    BRIGITTINES INTERNATIONAL FESTIVAL

    Infos Réservations  : 02 / 213 86 10

    Amis de l'émission/blog " Les Feux de la Rampe ", encore un grand merci pour  votre intérêt au blog.

    La saison théâtrale reprendra  dans  une dizaine de jours. J'ose inspirer que vous continuerez  à nous rendre visite.

    A tout bientôt !

    Roger Simons


     

     

     

     

    Lien permanent