LE CAPITAINE FRACASSE - THEOPHILE GAUTIER - (ABBAYE DE VILLERS-LA-VILLE)

 Amis de l'émission/blog " Les Feux de la Rampe ", bienvenue au blog pour découvrir ou retrouver cette fabuleuse histoire, tout d'abord au cinéma avec Jean Marais.

D'autres comédiens se sont emparés de ce personnage au cinéma.

Des acteurs de théâtre se sont lancés dans cette aventure avec bonheur, tel est le cas aujourd'hui avec cette nouvelle pièce.

LE CAPITAINE FRACASSE

D'après le roman de Théophile Gautier

IMG_6576.jpeg

 (ABBAYE DE VILLERS-LA-VILLE)

Un roman incontournable !

Une pièce qui nous entraîne de péripéties en rebondissements dans un tourbillon d'actions mêlant les intrigues amoureuses , les complots, les duels à l'épée et les poursuites acharnées dans le sillage d'une troupe itinérante.

Ce n'est pas la place qui manque à Villers-la-Ville.

Un énorme champ où se joue le théâtre.

Un spectacle truculent, joyeux, picaresque, vivant , plein d’humour et de gags.

On ne s’ennuie pas un seul instant durant les deux heures de la représentation.

Une écriture flamboyante!

DSC_0799.jpeg

 DIALOGUE ENTRE L'ECRIVAIN ET L'EDITEUR

Gautier : Fracasse…Fracasse… ! Vous arrivez un peu tard mon ami…Avec tout le respect que je vous dois – vous êtes un éditeur honnête je le sais – si je ne l’ai pas écrit ce roman alors qu’il y a trente ans on l’annonçait déjà dans les gazettes, c’est que je ne devais pas l’écrire… tout simplement…

Capitaine Fracasse ! Ah ! le titre n’était pas mauvais. Mais le monde a changé. Le temps marche trop vite ! Et puis Dumas nous a fait ses mousquetaires. Et comment voulez-vous que je rivalise avec d’Artagnan ? Aujourd’hui l’héroïsme n’est plus à la mode. Les marchands gouvernent le monde. Je suis trop vieux pour tirer l’épée.

L’Editeur : Je me suis laissé dire pourtant que vous aviez imaginé un début…

Gautier : Un début… oui peut-être. Deux ou trois idées jetées à la hâte, quelques brouillons de personnages sans doute…Mais tout cela est si loin…

L’Editeur : Quinze francs par page, Théophile .Quinze francs ! Nous sortons votre histoire en feuilleton et dans deux ans le roman est publié. 

Et le roman a été publié en 1863...

L'écrit demeure le plus célèbre de Gautier.

 FRACASSE©DelDiffusionVillers447447.jpeg

 LES PERSONNAGES EN DEUX MOTS ...

Un jeune aristocrate ruiné qui périt dans "son château de la misère", abandonné, reclus : le baron de Sigognac.

Sigognac : L'état de ce château vous dit que je ne suis pas riche, mais, comme ma pauvreté vient principalement des dépenses qu'on faites mes ancêtres à la guerre pour la défense de no rois , je n'ai point à en rougir...

Une jolie jeune fille au milieu d'une troupe de comédiens : Isabelle !

Le méchant duc de Vallombreuse qui s'éprend de la belle Isabelle.

Vallombreuse : Oh ! Je voudrais pouvoir casser ce drôle comme un vase, et le piétiner , et en balayer les restes aux ordures !Un misérable qui ose s'interposer entre moi et l'objet de mon désir (Isabelle) S'il était seulement gentillhomme , je le combattrais à l'épée jusqu'a ce que j'aie posé le pied sur sa poitrine et craché à la face de son cadavre.

Il y a Sérafina, Scapin , Léandre , Dame Léonarde , Lampourde , Chiquita,  Matamore,

Matamore : Je suis Matamore, Monsieur, spadassin redoutable, bretteur au courage sans faille !

Je suis le capitaine Matamore, appartenant à la célèbre maison de Cuerno de Cornazan , et à la non moindre illustre famille Escobonbardon de la Papirontonda…

A la fin de l'envoi, je touche!

FRACASSE©DelDiffusionVillers365.jpeg

En fait, il y a le spectacle dans le spectacle : celui que propose Théophile Gautier, et celui qui se joue par cette troupe de comédiens ambulants.

De bons moments où l'on retrouve la façon dont on pouvait jouer la comédie à ce temps-là.

Très très bien reconstitué.

Agostin : Hélas, il ne reste plus que moi de ma troupe aussi bien composée naguère que la vôtre; le bourreau m'a pris mes premiers , seconds et troisièmes rôles ; il faut que je joue tout seul ma pièce sur le théâtre du grand chemin.

C'est intéressant et amusant de retrouver le théâtre de jadis.

A la fin de l'envoi je touche ....

FRACASSE©DelDiffusionVillers546.jpeg

 LE CAPITAINE FRACASSE en quelques lignes...

Le jeune baron Sigognac vit dans reclus dans son "château de la misère" Un soir, une troupe de comédiens ambulants lui demande l'hospitalité pour la nuit. Il les accueille et tombe sous le charme d'Isabelle , l'une des comédiennes; l'attirance est réciproque. Sigognac se laisse convaincre par les comédiens de les suivre sur les routes en poussant le chariot de Thespis (Belle reconstitution).

Au hasard de leur cheminement de bourgs en bourgs et de châteaux en manoirs, un jeune noble, le duc de Vallombreuse s'éprend d'Isabelle. Il tente de la séduire mais lui manque de respect. Fou de rage Sigognac le provoque en duel et le blesse gravement....

Et alors...Rendez-vous à Villers-la-Ville pour vivre les suites de cette aventure.

FRACASSE©DelDiffusionVillers185.jpeg

 UNE INTRIGUE MOUVEMENTEE

Un spectacle bien écrit, bien dialogué haut en couleur !

Un spectacle truculent, joyeux, picaresque, vivant, plein d’humour et de gags.

On ne s’ennuie pas un seul instant durant les deux heures de la représentation.

Tous les ingrédients du roman d'aventure dans le plus pur style de cape et d'épée.

LES ACTEURS

FRACASSE&Isabelle02.jpeg

 Ils sont 14 en scène défendant avec brio leurs personnages.

Quand on est comédien de métier c'est formidable de jouer le rôle d'un acteur !

Ils sont excellents s'étant bien emparés de leurs personnages.

Ils ont été remarquablement dirigés par Alexis Goslain, ce magnifique metteur en scène de " Amadeus" l'année dernière à Villers - la - Ville.

FRACASSE_Duel01.jpeg

ALEXIS GOSLAIN

Alexis : Sur fond de trame amoureuse comme fil rouge , se déploient les incontournables combats qui font monter l'adrénaline dans le système nerveux de l'histoire.

Entre fantaisies et bouffonneries, vous vous retrouvé témoins d'attaques de brigands, de duels et de guet apens à tout rompre.

Après le son mélodieux de Mozart l'année dernière, ce sont les bruits de fer qui s'imposent entre les murs défaits de l'abbaye.

Porté par une bonne histoire, des personnages attachants joués par de bons acteurs et une bonne équipe, c'est une aubaine de concrétiser un spectacle d'une telle envergure dans les ruines de l'abbaye. Un spectacle théâtral , généreux , empreint de noblesse et d'héroïsme , en bref , essentiel.

CAPITAINE FRACASSE-   Un "cape et d'épée"

31ème spectacle théâtral de l‘été à Villers-la-Ville.

FRACASSE&LePrince.jpeg

CAPITAINE FRACASSE s'inscrit magnifiquement bien dans le registre des grands spectacles populaires de Villers rassemblant chaque été plus de 20.000 spectateurs.

Comme chaque été, c'est l'écrin d'une réalisation théâtrale spectaculaire : nombreux acteurs, collaborateurs artistiques inventifs, éclairages sophistiqués , décors grandioses dans un site tout à fait extraordinaire !

FRACASSE©DelDiffusionVillers515.jpeg

GENERIQUE

48 participants parmi lesquels :

Jacques Cappelle (chorégraphe de combats)

Patrick de Longrée (adaptation et scénographie)

Stephen Shank (costumes)

Christian Stenuit (lumières)

Laurent Beumier ( décor sonore)

François Noé FlAment (maquillages)

Marianne Braconnier (habilleuse)

Et tous les autres ...

LES ACTEURS

FRACASSE©DelDiffusionVillers554.jpeg

Julien Vargas (Baron de Sigognac)

Marc de Roy (Pierre/Le Marquis de Bruyères)

Thierry de Coster (Blazius)

Sarah Woestyn (Isabelle)

Elsa Erroyaux Sérafine)

Jacqueline Nicolas (Dame Leonarde)

Maroine Amimi (Scapin)

Nicolas Mispelaere Le duc de Vallombreuse)

Olivier Francart (Bidalinc/Labriche /Matamore)

Camille Pistone ( Léandre/ Basque)

Nicolas Legrain (Agostin/Mérindol)

Cédric Cerbara (Majordome)

Michel Poncelet (Le Prince)

Solena Mulders (Chiquita)

MISE EN SCENE : Alexis Goslain

A la fin de l'envoi, je touche...

Alexis s'est amusé en faisant des gags le long de la pièce, le dernier est surprenant. A vous spectateurs de l'identifier !!!

LE CAPITAINE FRACASSE

Jusqu'au 05/08/17

Abbaye de Villers- la-Ville

Infos Réservations : 070 / 224 304

 

FRACASSE©DelDiffusionVillers365.jpeg

 

Scapin(l'un des comédiens de la troupe) :

Le voilà , notre chariot de Thepis que nous promenons de bourgs en ville. C'est notre château à nous, notre refuge et surtout notre théâtre.

Pas toujours simple de traverser les landes ou les chemins escarpés.

Quand nous gagnons un peu d'argent , nous y attelons des boeufs et parfois un mécène nous prête un cheval mais les temps sont durs et en ce moment on ne fait que quelques lieues sur une journée...

LE GAG FINAL


Amusant cette farce !

Amis de l'émission/blog " Les Feux de la Rampe " ne manquez pas ce spectacle. C'est chouette de voir ces acteurs, de voir et revoir cette magnifique abbaye.

A vous de retrouver dans quelques heures pour vous présenter nos amis Bossemans et Coppenolle.

C'est du fou rire garanti.

A tout bientôt !

Roger Simons

 
watch?v=ZtnTaUcMLjA

 

 

 

 

 

 

 

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.