• LE DERNIER AMI - ERIC DURNEZ (THEATRE DES RICHES CLAIRES) + LAUREN BACALL

    Amis de l'émission/blog " Les Feux de la Rampe ", bienvenue au blog.

    "Quand mon dernier ami est mort, j'ai quitté le village"

        Visu Dernier ami 2.jpg

    Pieds nus sur un plateau où trône une porte quiavécu, Thierry Lefèvre nous entraîne dans les pasd’un vagabond sans attache, sur les chemins rocailleux d’un pays de montagnes et de villages oubliés, de rivières qui enluminent les bois de châtaigniers. À la rencontre de l’ami Sam. À la rencontre de l’amitié, sentiment relégué, qui peu à peu se réveille et résonne en lui.

    Le dernier ami est une ode à la mémoire, au temps qui creuse les sillons des relations, aux paysages, aux lieux qui nous habitent.

    C’est aussi un spectacle où tout, de l’écriture, celle d’Éric Durnez (grande figure du théâtre jeune public), à la mise en scène et au jeu d’acteur, est ciselé au couteau, de ceux qui sont façonnés par des artisans aux mains rudes.

    A voir , à entendre, à vivre , profondément.

    (Julie Gits)

    LE DERNIER AMI/ Eric Durnez, l'auteur-- Thierry Lefèvre, l'acteur et le metteur en scène, Delphine Veggioffi, metteuse en scène.

    NOTE PRECISE ET PASSIONNANTE DE L'AUTEUR.

    Eric Durnez :   Lorsque j’ai remis à Thierry Lefèvre la première version du dernier ami, il m’a fait remarquer qu’elle constituait le troisième volet d’une trilogie autour de l’amitié.

    C’est juste mais je ne l’avais pas remarqué.

    Cette trilogie est constituée de Tam, du Voyage intraordinaire et donc de ce nouveau texte, Le dernier ami. L’amitié n’y est pas forcément le sujet central, mais dans les trois textes, ce thème s’avère être un moteur dramatique, le point de départ de questionnements directs et indirects, le poisson pilote des émotions transmises au public.

    Dans Tam, il s’agit d’une amitié enfantine, exclusive, qui va marquer l’existence du narrateur.

    Dans Le voyage intraordinaire la thématique de l’amitié –une amitié d’adolescent cette fois - va s’affirmer à la fin de l’histoire, quand le narrateur se retrouve au chevet de son copain malade .

    Dans le dernier ami, c’est une amitié entre deux adultes qui se réalise, imprévue et profonde.

    Les narrateurs se ressemblent d’un texte à l’autre mais ce ne sont pas pour autant les mêmes personnages. Il s’agit bien de trois nomades, de trois voyageurs solitaires. La figure du vagabond est un truchement périscopique qui permet à l’auteur de mettre son public (ou son lecteur) dans la position de celui qui découvre le monde avec une certaine (et bienvenue) naïveté.

    Le vagabond est délivré du corset temporel et pratique la liberté de s’arrêter où il le veut, dans la durée qu’il décide.

    Dans Tam, le narrateur raconte un épisode de son enfance et dévoile, vers la fin du texte, qu’il est devenu comédien (pour le jeune public). Il vit donc une vie « en tournée » qui

    le mène de villes en villages

    Dans Le voyage intraordinaire, la quête identitaire du narrateur, déclenchée par la remarque acerbe d’un de ses copains, prend la forme d’un voyage à pieds, ponctué d’étapes qui mettront le héros en relation avec des êtres plus ou moins « réalistes » dont il devra ultérieurement décrypter les messages, explicites ou non.

    Dans Le dernier ami, le narrateur semble être un vagabond permanent, ayant rompu les amarres depuis longtemps et s’arrêtant dans le village où va se dérouler le récit, le temps d’y vivre pleinement l’épisode de sa rencontre improbable avec Sam, homme étrange et âpre, marqué par un passé pesant. Au début de la pièce, le narrateur nous avertit «quand mon dernier ami est mort, j’ai quitté le village ».

    Le dernier ? Est-ce à dire qu’il n’en aura plus d’autre ? Ou parle-t-on du « dernier ami en date » dans une existence de l’instant, qui se refuse à anticiper et à se laisser enfermer dans une infernale auto - programmation.

       Visu Denier ami 1.jpg

    ( À SUIVRE AU THEATRE CE LUNDI SOIR ,SEULE REPRESENTATION )

    Avec Thierry Lefèvre.

    Lumière Laurence Drevard

    Régie : Aude Dierkens et Max Géty

    Production : Une Compagnie

     " Le dernier ami" ou la sagesse du vagabond

    (Catherine Makereel)

    INFO

    Eric de Staercke , directeur des Riches-Claires vous invite à venir assister à la présentation de la prochaine saison des Riches-Claires.

    A 18h30 le 1er juin .

    N'oubliez pas de réserver vos places en téléphonant au 02 548 25 80.

    Entrée libre

    LE DERNIER AMI

    Ce soir , lundi 29/05, à 20h30 , Petite Salle.

    Amis de l'émission/blog " Les Feux de la Rampe " merci de votre présence.

    Notre moment de séparation : Ce soir , à 22h30 sur LA TROIS/RTBF: un documentaire nous remettant en mémoire  une grande comédienne américaine : LAUREN BACALL

    Souvenir ! Souvenir !

    A tout bientôt !

    Roger Simons


     

     

     

     

     

    Lien permanent
  • C'EST LA FETE A LA SAMARITAINE DU SABLON+ MICHEL PICCOLI

    Amis de l'émission/blog " Les Feux de la Rampe ", bonjour et bienvenue à Vous.

    Tout le monde connaît ce lieu merveilleux de la rue Samaritaine où règne depuis de nombreuses années un " café-théâtre " imaginé et dirigé avec passion et intelligence par Huguette Van Dyck.

    Encore quelques semaines, jusqu'au 15 juillet et le lieu sera voué aux transformations et, hélas, le départ d'Huguette et ses magnifiques spectacles très appréciés.

     

     

     Listing abondant de fin mai au 15 juillet.

    Les trois musiciens et chanteurs : Jean-Michel Distexhe et les frères Sam Gerstmans . Une voix très belle mais un peu couverte par la musique dotée de chansons françaises, très personnelles et très bien écrites , accompagnée par deux fabuleux pianiste , guitariste et batteur.

    Jean-Michel annonce un changement de titre : le spectacle s'appellera dorénavant " MEDUSE"

    Certaines méduses peuvent mettre 50 ans à se développer. Il en aura fallu 7 à Medüse. Le temps d'une peau. 3 amis et un cousin se retrouvent enfin sur scène pour vous livrer un concert juteux et acide. Des mots sortis d'un océan bleu, obscur et radieux. Se mouiller. Respirer. Se laisser glisser

    Bonne route à vous trois !

     

    FEYDEAU A TROIS!

    Ce tout grand écrivain du début du 20 ème siècle reste , encore aujourd'hui , le maître incontesté du quiproquo et du comique de situation à grande échelle...

    Trois courtes pièces avec des malentendus , des sous-entendus et en même temps des moments savoureux.

    Trois comédiens : Julie Dieu, John Krier et Valéry Stasser.

    ( Du mardi 30/05 au samedi 10/06)

    THE WILD PARTY

    Une étrange histoire d'amour , d'alcool , de sexe et de jazz

    Cinq comédiens avec en tête l'un de nos plus brillants acteurs belges : BENOIT VERHAERT

    Nous le trouverons au coeur de New York dans les années 30, en pleine prohibition quand les Blancs ont découvert le jazz.

    Un seul soir : le lundi 12 juin.

    J.J.B DERNIERES

    Pour ces derniers moments , Lola Bonfanti organise un bouquet final plein de surprises. On peut lui faire confiance!

    Cela va être une fête formidable qui sera gravée dans la voute de la Samaritaine.

    J.J.B / Jeune Jazz Belge.

    Avec LOLA, merveilleuse chanteuse  et compositrice de nombreuses chansons dans un voyage musical et instrumental plein de moments inattendus.

    MARDI 13 et JEUDI 14 JUIN

     

     Quatre autres et derniers spectacles à retenir et à voir :

    " SUR UN AIR DE CINEMA " ( du jeudi 15 au samedi 17/06)

    "UN OUVRAGE DE DAME"( du 20 au 24/06)

    "TIBIDI" ( du 20/06 au 01/07)

    Et le tout dernier spectacle :

    " LE DERNIER TRAIN"   du mercredi 05 au samedi 15/07)

    Tout changera pour l'admirable Huguette Van Dyck , mais toujours dans le monde du théâtre .

    Nous pouvons lui faire confiance.

    Je vous en reparlerai un peu plus tard.

    Et vous retrouverez également à partir du 30 mai mes chroniques sur ces superbes soirées à la Samaritaine.

    CAFE THEATRE LA SAMARITAINE

    Rue de la Samaritaine 16 - 1000 Bruxelles ( Sablon)

    Infos Réservations : 02 / 511 33 95

     

     

    Amis de l'émission/blog " Les Feux de la Rampe " merci de votre présence , à l'écoute du devenir avec ce petit clin d'oeil à notre regretté Thoots.

    Notre moment de séparation : Demain dimanche à 22.40 sur Arte : " L'EXTRAVAGANT MONSIEUR PICCOLI"

    Une nouvelle joie de revoir cet excellent et populaire comédien français Michel Piccoli.

    Vivement dimanche à venir...

    A tout bientôt !

    Roger Simons

       

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lien permanent
  • L'AMICALE DE LA NOUVELLE ORLEANS ( CAFE THEATRE LA SAMARITAINE)+MIREILLE DARC

    Amis de l'émission/ blog" Les Feux de la Rampe", bienvenue à Vous tous.

    En avant la musique...


    Sept musiciens fantastiques sur le plateau de la Sama.

    Loin des envolées free et techniques que le Jazz connaitra plus tard, le style New Orleans est dansant et accessible. Tantôt frénétique, tantôt romantique, c’est cette diversité et cette énergie qui enthousiasme L'Amicale.

    Sept musiciens fantastiques sur le plateau de la Sama.

    Loin des envolées free et techniques que le Jazz connaitra plus tard, le style New Orleans est dansant et accessible. Tantôt frénétique, tantôt romantique, c’est cette diversité et cette énergie qui enthousiasme L’Amicale.

    Si les instruments utilisés par L’Amicale sont presque les mêmes que l’on retrouvait dans les fanfares Dixieland et les premiers orchestres de Jazz, c’est qu'ils veulent rester proches des racines de ce genre musical particulier qu’est le New Orleans.

    Le chant, l’humour et les interactions avec le public font également partie intégrante de cet univers qu'ils font sonner à leur manière… L’Amicale peut jouer en acoustique ou être sonorisée, sur scène ou en marchant, en extérieur et en intérieur. Processions, célébrations, concerts… presque toutes les formules sont possibles pour swinguer !

     

    L'Amicale de la Nouvelle Orléans comme son nom l'indique swingue sans retenue à travers cet héritage centenaire qu'est le répertoire du Jazz New Orléans.

    Selon les envies , les sept musiciens venus d'horizons musicaux divers: le jazz, le folk, la chanson française, la musique des Balkans et méditerranéennes , le flamenco, arrangent des standards phares du jazz des années 10-20

     

    C'est génial ! Un talent merveilleux ! Sept musiciens ( et chanteurs à certains moments)nous offrent un spectacle super.

    Et il y a beaucoup d'humour pendant ce spectacle.

     Ils viennent de sortir leur nouveau disque" MISSISSIPI STOEMP"

    Dix morceaux à déguster au plus vite : climax rag , georgia swing, why, milenberg joys, new orleans bump..

    L'équipe :

    Mathieu Najean (saxophones)

    Olivier Faber (trompette)

    Martin Bolton (clarinette)

    Timothée Lemaire (trombone)

    JonathanManes (bano, chant)

    Manuel Saaverda de Bast(sousaphone)

    Alexis Van Doosselaere( batterie)

    Tous les sept joueront dans le coeur de Bruxelles samedi prochain en fin de journée.

    Cela sera une fête !

    Bravo à ces musiciens talentueux et très sympathiques.

    Merci à Huguette directrice de la Sama ,de les avoir invités - hélas pour la dernière fois - dans sa superbe taverne souterraine.

    NOUVEAU SPECTACLE

    Ce jeudi soir ainsi que vendredi et samedi , la chanson française post pop avril : " JEAN-MICHEL DISTEXHE SAM GERSTMANS

     Un nouveau concert plein de verve et de réjouissance.

     Je vous en parlerai demain...

    Merci de votre attention.

    Réservations : 02 / 511 33 95

    CAFE-THEATRE LA SAMARITAINE

    Rue de la Samaritaine 16 - 1000 Bruxelles

    Parmi les nombreuses chansons , celle de Duke Ellington " It don 't mean a thing", une musique de 1943.

    J'utilisais ce morceau pour le générique de mon émission-radio des "Feux de la Rampe ". Vous en souvenez-vous ?

    Amis de l'émission/blog " Les Feux de la Rampe ", merci de votre présence et votre enthousiasme.

    Notre moment der séparation :" Un jour un destin " ce samedi 27/05 à 21h sur TV5.

    Un plaisir de retrouver cette comédienne populaire que fut MIREILLE DARC

    Bons moments à Vous.

    A tout bientôt !

    Roger Simons

     

     

     

     

    Lien permanent