• PAR LES VILLAGES - PETER HANDKE - (THEATRE OCEAN NORD )+2 FILMS KIESLOWSKI

    Amis de l'émission/blog " Les Feux de la Rampe " bienvenue au blog pour une pièce de belle qualité.

    Une pièce très intéressante !

    Un texte magnifique!

    Une tragédie remarquablement interprétée par six jeunes comédiens

    RESUME

    ParLesVillages1©MichelBoermans.jpg

     Par les villages a lieu à l’occasion de retrouvailles entre frères et sœurs, au moment de l’héritage et du partage de la maison familiale alors que les parents viennent de mourir. Au - delà du déroulement de la fiction, se projettent en un conflit infini les universels ressentiments humains, la tentation du pouvoir, la volonté de nuire et, par-dessus tout, l’incompréhension des égos. A la clôture de la tragédie, un autre personnage nous rattrape au bord du précipice et nous raccroche à la vie.

    C’est l’éloge de la vie réelle, à laquelle on ne prête plus attention et qui se révèle dans toute sa puissance. Les mots reprennent leur force et nous dévoilent un large champ poétique .

    DEROULEMENT DE LA PIECE

    Gregor, qui est l’aîné, parti depuis de nombreuses années, s’est établi en ville où il est devenu écrivain. Ses frères et sœurs sont restés au village et mènent une vie tout autre. Son frère Hans devenu ouvrier lui demande de renoncer à la maison pour que leur sœur Sophie puisse y rester et ouvrir un commerce. Ce sont les derniers jours d’un chantier dans un village de montagne.

    Les ouvriers Hanz, Ignaz, Albin et l’Intendante racontent leur histoire : ils font surgir par leurs paroles, cet autre monde auquel nous ne prêtons pas attention. Sophie retrouve Gregor et lui fait part de ses aspirations et de ses rêves. Son frère aîné, qu’elle a autrefois aimé d’un amour véritable, ne la comprend plus et essaie de la faire renoncer à ce projet qui pour lui n’est que vanité. La vieille femme, elle, sait tout de ce monde ancien qui est en train de disparaître. À la fin du chemin les frères et sœurs se trouvent irréconciliables, mais un autre personnage, Nova nous rattrape au bord du précipice, à la clôture de la tragédie.

    ParLesVillages3©MichelBoermans.jpg

    MONOLOGUE INATTENDU

    Cette jeune femme fait l’éloge de la vie réelle, à laquelle on ne prête aucune attention et qui se révèle dans toute sa puissance. Les mots reprennent de leur force et nous dévoilent un large champ poétique.

    PAR LES VILLAGES -

    Adaptation et mise en scène : Jean Baptiste Delcourt .

    "La parole doit rendre visible ce qui est perdu, faire revenir ce qui est oublié, enfoui sous le quotidien..."

    Cette pensée est le socle dramaturgique de cette pièce " PAR LES VILLAGES "

     ParLesVillages2©MichelBoermans.jpg

    Ce spectacle se joue dans la grande salle du Théâtre Océan Nord, dépourvue de décors qui seraient inutiles.

    C'est le texte qui est important.

    Les six comédiens sont à féliciter pour la qualité de leurs jeux de scène, dotés également d'une superbe diction et d'une gestuelle très sobre.

    Tout est dans le texte, d'une durée de 135 minutes, et ce , sans la moindre respiration, sans le moindre arrêt !

    C'est peut-être un peu trop long mais ce qui est dit apporte de nombreux éléments importants dans cette histoire.

     LA PAROLE DANS " PAR LES VILLAGES "

    Georges-Arthur Goldschmit(écrivain et traducteur de " Par les villages) : C'est un théâtre du langage le plus simple et le plus ample qui soit.

    Dix personnages pour peu qu'on les entende, sont porteurs de mondes inépuisables et toujours inattendus.

    La parole, ici, fait voir l'intime des choses , des faits et des gestes .Il y est parlé de ce qu'on néglige , de cet essentiel que l'on élude et qui fonde tout ce qui a lieu; les mots deviennent des images et le théâtre se fait récit.

    Le quotidien devient monumental, l'insignifiant se fait grand.

    Une épopée du quotidien où chacun des personnages parle par et pour les autres.

     

    Jean-Baptiste Golschmidt(metteur en scène) : J'ai voulu travailler sur notre rapport à l'autre dans ce que cela a de plus fragile et contradictoire, qu'i soit un simple inconnu , un ami, un amant ou un membre de notre propre famille.

    Nous avons voulu ensemble que chaque personnage soit traité comme si la pièce ne tournait qu'autour de son histoire propre afin de rendre compte au mieux du conflit.

    Du moi premier , fracas de multiples échos , nous cheminons vers l'altérité , vers cet autre que nous désirons comprendre , toucher, atteindre , voire posséder ou contrôler.

    Ce texte est une guerre après les guerres, il possède une puissante symbolique, qui nous dit l'urgence de vivre , de désirer , de comprendre , de tolérer , de dire et d'aimer, avant qu'il ne soit trop tard.

    PETER HANDKE

    Poète, romancier, essayiste, auteur de théâtre et cinéaste autrichien .Il a construit une oeuvre littéraire et théâtrale qui fait de lui l'un des principaux écrivains de langue allemande aujourd'hui.

    ParLesVillages4©MichelBoermans.jpg

     PAR LES VILLAGES

    Texte Peter Handke

    Adaptation et mise en scène Jean-Baptiste Delcourt

    Avec Angèle Baux, Jeanne Dailler, Aurélien Labruyère, Taila Onraedt, Anne-Marie Loop et Pablo Stella

    Assistanat- mise en scène Nina Lombardo

    Création sonore et plastique Matthieu Delcourt

    Création lumière Samuel Ponceblanc

    Création costume Marine VanhaesendoncK

    Chargé de production François Gillerot

    Assistanat scénographie Hugo Favier

    Une production de la Cie F.A.C.T. en coproduction avec le Théâtre 95 de Cergy-Pontoise et la Cie Hamadryade. Avec le soutien de la Résidence internationale de création Probedones d’Abaigt. Un accueil en résidence du Théâtre Océan Nord.

    PAR LES VILLAGES

    Jusqu'au 29/04/17

    THEATRE OCEAN NORD

    Rue Vandeweyer 63/65 - 1030 Bruxelles

    Infos Réservations : 02 / 216 75 55

    Amis de l'émission/blog " Les Feux de la Rampe", heureux sincèrement de votre présence .

    Notre moment de séparation : Lundi 24 avril à 21h sur Arte: diffusion de l'excellent film de Krzyszof Kieslowski " LA DOUBLE VIE DE VERONIQUE "avec Irène Jacob (une comédienne que l'on voit trop rarement), et le regretté comédien belge : Philippe Volter, fils du célèbre Claude Volter.

    Une éclatante réussite de Kieslowski

     

    S'enchaîne à 22h35 , toujours sur Arte , un deuxième film de Kieslowski " TU NE TUERAS POINT" avec Mel Gibson.

    Un cinglant réquisitoire contre la peine de mort. .

    A tout bientôt !

    Bonne fin de soirée !

    Roger Simons

       

     

     

     

     

     

     

    Lien permanent
  • LES EVENEMENTS-DAVID GREIG- (THEATRE DU GRAND VARIA)

    Amis de l'émission/blog " Les Feux de la Rampe", bienvenue au blog.

    Un tout grand spectacle remarquablement mis en scène et interprété par deux grands comédiens, un pianiste, vingt chanteuses et dix chanteurs appartenant à une chorale.

    Romane Bohringer@EricDidym.jpg

    Une pièce pas comme les autres.

    Le plaisir également de revoir la comédienne française Romane Bohringer

    Partant d’un événement terroriste imaginaire, la pièce de David Greig tourne autour d’une simple question : pourquoi ?

    Les Événements (The Events) raconte l’histoire de Claire, honnête, généreuse pasteur de gauche qui dirige une chorale en milieu communautaire.

    Elle vit un jour un drame terrible : un jeune homme qu’elle connaissait vaguement tire sur ceux « qui ne sont pas d’ici » pour tenter de s’affirmer dans la société.

    La pièce n’est pas un biopic sur ce genre d’événements tragiques, elle suit le personnage de Claire dans ses efforts pour comprendre comment quelqu’un peut commettre un acte aussi effroyable et se concentre sur la réaction des communautés face à cette agression, et à la difficulté de continuer à vivre ensuite.

     MatthieuSampeur@EricDidym.jpg

    Cette pièce audacieuse de David Greig explore le désir destructeur de sonder l’insondable né du besoin de tourner et retourner ce genre d’événements pour essayer de les comprendre.

    Le meilleur forum pour ces efforts de compréhension reste l’espace public et commun du théâtre.

    LA PIECE DE DAVID GREIG

    Chaque soir, une chorale différente est associée au spectacle.

    Les chorales sont préalablement sélectionnées par les lieux d’accueil du spectacle. Elles représentent la rumeur des âmes qui peuplent la terre, l’opinion publique. Ces chorales sont donc, dans la mesure du possible, mixtes et multiculturelles.

    Ces chorales changent chaque soir.

    Chacun interprète - au cours de la représentation - les chants magnifiques écrits par John Brown , ainsi que leur chant personnel .C'est chaleureux ! D'une grande beauté !

    Chaque chorale a suivi de nombreuses répétitions, pour se trouver quelques heures avant le spectacle, en contact avec Romane Bohringer et Matthieu Sampeur , les deux comédiens .

    De grands moments émotionnels!

    Les+®v+®nements10@EricDidym.jpg

    NOTES D’INTENTION/RAMIN GRAY/METTEUR EN SCENE

    Ramin Gray (metteur en scène) : Tout acte théâtral tourne autour d’une transaction entre deux communautés : les acteurs sur scène et la communauté improvisée qui compose ce que nous appelons un public.

    Dans un monde où tout le monde semble être en déplacement (chose que Breivik trouvait manifestement très perturbante), cette question nous a paru importante à explorer. Depuis, les événements de Boston et de Woolwich ont malheureusement maintenu le propos à l’ordre du jour.

    Dans la pièce, le personnage fictif du Garçon inventé par David cristallise beaucoup de ces jeunes hommes déconnectés qui semblent commettre ces actes, tandis que le besoin de comprendre obsessionnel de Claire semble nous tendre un miroir à nous, public, et à notre besoin de clore et tourner la page.

    En concevant cette nouvelle pièce avec David, j’avais à cœur de créer un lien plus profond avec les publics et de trouver le moyen de les représenter plus fidèlement. D’où l’idée d’inviter une chorale locale à nous rejoindre sur scène chaque soir partout où nous jouons pour faire l’expérience directe du combat pour non seulement digérer mais aussi incarner ce qui est en jeu.

    Quand j’ai écrit ma note d’intention lors de la création du spectacle à Edimbourg en 2013, je pensais à l’affaire Breivik, au bombardement du marathon de Boston, et à la décapitation d’un soldat britannique à Woolwich au Sud de Londres.

    Ces atrocités étaient teintées de conflits ethniques, religieux et politiques.

    J’étais loin d’imaginer que Les Événements (The Events) se jouerait plus de 400 fois au Royaume-Uni, et ferait une tournée en Irlande, aux États-Unis, en Autriche en Norvège, actuellement en Belgique.

    ECHO

    - La pièce évolue vers un sommet d'émotion rarement atteint...

    - Cette pièce, d'une cruelle actualité résonne douloureusement avec les massacres de Paris et de Bruxelles.

    - Sans facilité ni malhonnêteté, l'art de David Greig affirme que même une humanité brisée, perdue, peut se réparer et continuer à chanter.

     Les+®v+®nements4@EricDidym.jpg

    REFLEXION

    Ramin Gray(metteur en scène) David et moi nous avons travaillé pour concilier des points de vue contradictoires, proposant des regards multiples et des explications possibles à l’inexplicable. Si la pièce reste utile aujourd’hui, c’est peut-être parce qu’il y a assez d’ouvertures pour que les spectateurs projettent leurs propres expériences, pensées et sentiments sur l’action.

    Chaque véritable moment de terreur a cherché à perturber le sens des activités ordinaires, partagées - le marathon, l’après-midi au centre commercial, les jeunes scouts - , mais avec les attaques de Paris, cela s’est rapproché de notre foyer spirituel, le théâtre, un lieu où les mots, la musique et le mouvement s’unissent pour créer des liens d’amitié et de bien commun.

    La première soirée, hier au Varia, était impressionnante , émouvante , saisissante même!

    La présence sur scène d'une chorale locale est un élément capital de la pièce ! Cette représentation restera dans le coeur et le souvenir de ces 30 chanteurs/comédiens"

    Le nom de la chorale : MELI-MELO

    Ramin Gray : Je sais que lorsque vous assisterez au spectacle, les souvenirs et images de 2015 planeront sur la soirée mais j’espère que lorsque nous nous rassemblerons, ce sera aussi un moment de réflexion, de discussion et de douce harmonie.

    ROMANE BOHRINGER & MATTHIEU SAMPEUR

    Les+®v+®nements5@EricDidym.jpg

     Romane Bohringer excelle en chef de chœur humaniste. Elle est comme toujours bouleversante de spontanéité et de naturel. Matthieu Sampeur lui donne la réplique, il incarne tous les autres personnages masculins avec une facilité déconcertante. Les deux comédiens naviguent avec une grande maîtrise sur ce navire scénique instable qui peut tanguer à tout instant. Tout dépend du 3ème acteur : de la chorale et de son agilité à se glisser en direct dans une mise en scène écrite. Un spectacle passionnant, simple, sur le « vivre ensemble » si souvent galvaudé et qui ici prend toute sa résonnance.

    (Texte de Stéphane Capron)

    Ce texte écrit en avril 2016 pourrait être répété en ce mois d'avril 2017 et ce   pour l'ensemble du propos.

    LES EVENEMENTS

    Un moment vibrant !

    Un théâtre intéressant et rarissime!

    GENERIQUE

     

    LEs+®v+®nements2@EricDidym.jpg

     Avec : Romane Bohringer, Matthieu Sampeur, Benoît Dangien (piano) et avec la participation, en alternance, de Yves Storper et François Picard

    Musique : John Browne

    Scénographie : Chloe Lamford

    Création sonore : Alex Caplen

    Création lumière : Sébastien Rebois

    Costumes : Bohringer

    Dramaturgie : Oda Radoor et Brigitte Auer

    Assistant à la mise en scène : Yves Storper

    Mise en scène : Ramin Gray

    Un spectacle produit par le Centre Dramatique National Nancy Lorraine-La Manufacture, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg et Actors Touring Company (Londres).

    LES EVENEMENTS

    Jusqu'au 22 avril 2017

    THEATRE DU GRAND VARIA

    Rue du Sceptre 78 - 1050  Bruxelles

    Infos Réservation : 02/640 35 50

    Amis de l'émission/blog "Les Feux de la Rampe ", merci de votre présence.

    Notre moment de séparation :Demain jeudi à  13h35 sur Arte :

    "NELLY ET MONSIEUR ARNAUD", film de Claude Sautet avec

    Emmanuelle Béart et Michel Serrault.

    Bon  plaisir !

    A tout bientôt !

    Roger Simons


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lien permanent