CHERCHE L'AMOUR - MYRIAM LEROY(THEATRE DE LA TOISON D'OR) - Republication

Amis de l'émission/blog " Les Feux de la Rampe "bienvenue à l'amour sur toutes ses formes.

Tout un programme partant sur d’idées amoureuses...

Après Marc Moulin et Sébastien Ministru , Nathalie Uffner , directrice du Théâtre et metteuse en scène de la pièce , a demandé à une personne qui n’appartient pas au monde du théâtre de s’ y essayer. Elle a choisi cette fois la journaliste de la RTBF, Myriam Leroy, pour son humour caustique et sa plume trempée dans l’acide.

« CHERCHE L’AMOUR » - MYRIAM LEROY – (THEATRE DE LA TOISON D’OR)

Ah ! L’amour, c’est un bon sujet !

Et elle y va drôlement Myriam, la journaliste...

 


q

 

LE WEB, SAUVEUR DE L’AMOUR

 

OK KPT6165.jpg

 

Myriam Leroy auteure) : « Kevin , 33 ans, super winner , cherche super winneuse ».

Sophie , 40 ans , cherche type qui dira des atrocités en lui claquant les fesses...

Et il ne manque pas de le faire et cela se voit parfaitement au T.T.O...

Myriam : Dans le grand catalogue de l’amour, chacun passe commande espérant être livré....

Cette pièce explore la rencontre amoureuse à l’heure de Facebook , Tinder et adopteunmec.com. Mais entre ce qu’on cherche et ce qu’on croit chercher on est toujours un peu paumé.

Sous la plume de Myriam, une brochette de comédiens transformistes endossent une série de profils modernes qui s’entrechoquent et qui finissent, parfois, par s’emboîter et   se claquer les fesses en se disant des choses atroces...

unspecified1.jpg

 Si vous êtes dans l’ennui , la difficulté , la tristesse , le désespoir, l’envie de tout chambouler , de tout envoyer au diable, précipite-vous le plus rapidement possible au T.T.O.

Croyez-moi, vous ressortirez du théâtre après une heure trente de folie, tout guilleret !

 

 

MYRIAM LEROY –JOURNALISTE RTBF LA PREMIERE !

« On retrouve avec plaisir la plume acide que manie avec talent Myriam Leroy. Les répliques fusent, font mouche et surtout rire. C’est une vraie prouesse. Chapeau ! » (La Libre)

« A travers une galerie de portraits de premier ou de dernier rendez-vous, Myriam Leroy croque avec justesse les petits défauts de chacun et en profite pour faire passer sa vision du couple et du féminisme. On rit de bon cœur et on tente de retenir les répliques qui font mouche pour le prochain rendez-vous. » (Le Soir)

Une vraie prouesse

C’est par moments un peu inégal mais dans l’ensemble, c’est bien senti. De quoi pardonner quelques errements de jeunesse. C’est d’autant plus vrai que le texte est très bien servi par une mise en scène créative signée Nathalie Uffner. Le parti pris de montrer les coulisses lorsque les comédiens se changent, même si c’est du déjà-vu, apporte un vrai plus. Car s’il y a bien une performance à souligner, c’est la leur. Myriem Akheddiou, Sandy Duret, Pierre Poucet et Marc Weiss jouent les caméléons. A l’image des transformistes, ils incarnent à eux quatre et avec justesse tous les personnages imaginés par Myriam Leroy. (La Libre)

ENTRETIEN

 - Partir seule de la page blanche, un challenge ?

Myriam : À un moment, c’est vrai, j’ai voulu mettre le thermomètre sur une lampe et appeler Nathalie Uffner ,(la directrice artistique du TTO, pour lui dire que j’étais malade. C’est la première page qui coûte. Après, l’édifice se construit peu à peu, on y prend du plaisir. Quand on voit les comédiens incarner les personnages s’opère la magie. C’est jouissif. Il y a de quoi se prendre pour Dieu."

- Vous avez demandé des conseils à Sébastien Ministru ou Laurence Bibot pour l’écriture ?

Myriam : Non, je ne demande de conseils à personne. Je suis très impressionnable. Si quelqu’un maîtrise son business, je suis paralysée comme le chat devant les phares d’une voiture. J’ai, en revanche, beaucoup joué la pièce avec des potes. On ne peut pas être que dans la virtuosité du texte. Le théâtre, c’est l’écriture du silence. On fait autant attention à ce que les comédiens disent qu’à ce qu’ils ne disent pas. C’est un apprentissage. Ça m’a beaucoup excitée. Ça m’a plu. C’était une sensation inédite.

- Vous parlez de l’amour à l’ère d’Internet, du vécu ?cake

Myriam :Je n’ai jamais été sur Tinder ou Adopte un mec. J’ai une vie amoureuse stable et vertueuse. Mais la plupart de mes portes sont sur Tinder. Ils sont frénétiques. Ils rencontrent pour rencontrer. Je me suis inspirée de quelques-unes de leurs histoires. L’idée de ma pièce était de proposer un panorama des relations amoureuses en 2016, à l’heure de la démultiplication de l’offre amoureuse. Cela nous rend beaucoup plus perdu. Si on choisit quelque chose, on a l’impression d’en louper une autre. C’est vertigineux. Internet nous donne l’illusion qu’on choisit l’âme sœur sur catalogue."

(Entretien > L.C.C

 

CHERCHE L’AMOUR

« Cherche L’amour » critique avec malice les nouveaux modes de séduction, et parle de la difficulté d’y trouver une base solide dans la construction du sentiment amoureux.

Du garagiste beauf à la recherche d’une relation solide au rédacteur en chef pervers nauséabond en passant par le vieux réactionnaire gay (oui, il semblerait que ça existe !) qui peine à comprendre les nouvelles technologies, une vingtaine de portraits qui se suivent sans se ressembler se jouent sur une cadence rythmée.

 

 

De multiples séquences ! Une dizaine de rencontres avec ces hommes et ces femmes qui cherchent l’amour, chacun , chacune à sa façon. C’est à mourir de rires !

C’est une performance éclatante de quatre comédiens qui jouent plusieurs rôles, qui se transforment en trois ou quarte secondes pour donner vie à de nombreux personnages.

Ils sont vraiment terriblement ces quatre acteurs .

Ds personnages qui vont dans tous les sens , un jeune homme devient un vieillard, un jeune femme journaliste devient une putain, et ainsi de suite.

Le tout à une vitesse de changement tut à fait extraordinaire.

Quatre comédiens pour une vingtaine de personnages des plus divers.

Où j’ai ri le plus, c’est avec le sketch entre deux vieillards de plus de 80 ans...

Mais il y a tous les autres... Merveilleux travail d’artistes !

Retenez bien leurs noms : Myriem Akheddiou – Sandy Duret- Pierre Poucet- Marc Weiss-

 

 unspecified5.jpg

Ils sont brillamment applaudis , non seulement en fin de spectacle , mais au travers du spectacle . Il faut féliciter avec joie cette jeune journaliste ertébéienne, devenue auteure dramatique doublée d’un talent désopilant !

Bravo Myriam !

Il faut féliciter cette directrice du Théâtre TTO, qui plus est metteuse en scène , qui a l’art de faire vivre une pièce d’une manière sémillante.

Bravo Nathalie !

Il faut féliciter ces quatre acteurs qui nous offrent des personnages irrésistibles.

Bravo Myriem, Sandy, Pierre , Marc.

Et l’équipe( derrière la scène) :

Thibaut De Coster , Charly Kleinermann (Scénographie et costumes) Alain Vollety (création lumières) , Laurent Beumier  (Décor sonore) , Mazal asb .lProduction

 LE RIRE SAUVERA LE MONDE

(Nathalie Uffner & Sylvie Rager)


 

 

CHERCHE L'AMOUR

Jusqu'au 23/09/17

 

T.T.O (THEATRE DE LA TOISON D'0R)

Galeries de la Toison d'Or 396- 398 1050 Bruxelles

Infos Réservations  02 / 510 05 10

Amis de l’émission/blog «  les Feux de la Rampe «, merci pour votre intérêt au blog, très diversifié.

 A tout bientôt !

Roger Simons



 

 

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.