• FESTIVAL DES MIDIS-MINIMES 2016(CONSERVATOIRE ROYAL DE BRUXELLES(1)

    Amis de l'émission/blog " Les Feux de la Rampe"  musique musique musique...

    30 ans de musique en fête !

    30 ans de bonheur musical !


     HISTORIQUE

    Depuis 1986, le Festival des Midis-Minimes s’est imposé comme le rendez-vous estival incontournable des mélomanes à Bruxelles et, depuis 15 ans, à Louvain avec De Zomer van Sint-Pieter. Pour fêter ces anniversaires, le Festival met les petits plats dans les grands : outre les accents thématiques par jour et les traditionnelles semaines centrées sur le piano et le quatuor à cordes, il y aura cette année des semaines dédiées aux anniversaires musicaux, à la musique de chambre de Bach, à la musique sacrée et aux musiciens de demain.

    En 1986, une poignée de passionnés créait un festival de musique classique à Bruxelles. Les mots d’ordre étaient diversité, découvertes, envie, plaisir, partage... De la musique de tous les âges pour tous les âges. Trente ans et près de 1300 concerts !

    Joyeux anniversaire !

    MIDIS-MINIMES – ANNEE 2016- 04.07—31/08.

    Sans quitter la déclinaison hebdomadaire traditionnelle – ouverte à tous les genres le lundi et parcourant ensuite la ligne du temps, du Moyen-Âge au XXIe siècle (musique ancienne le mardi, XVIIIe siècle le mercredi, XIXe siècle le jeudi, et XXe et XXIe siècle le vendredi), cette édition anniversaire verra six semaines guidées par thèmes spécifiques : piano, quatuor à cordes, musique sacrée, happy birthday, Bach solo, et Place aux jeunes.

    OUVERTURE DU FESTIVAL

    Durant cette première semaine, le Festival partagera son anniversaire avec ceux de compositeurs, d’artistes et d’oeuvres. Les 100 ans de la mort de Granados, de la naissance de Dutilleux et de la création de la sonate pour violoncelle et piano de Debussy....


     

     CONCERT DOUVERTURE (MIDIS-MINIMES)

    Lundi 4 juillet -12 h15

    « La Symphonie de Poche »

    Direction : Nicolas Simon

    Compositeur : Maurice Ravel (La Valse –Tzigane-Boléro)

    Le 7 juin 1916, Ravel décline la proposition qui lui est faîte de rejoindre la Ligue nationale pour la défense de la musique française créée en mars de la même année. Pour lui, l’art musical est au-dessus de toute considération nationaliste. Ce programme aux inspirations européennes rend hommage au rejet de toute forme de sectarisme.

    SymphoniePoche-photo Benoît Lombard).jpg

    « La Symphonie de Poche » est un ensemble original et ambitieux. Constituée d’une douzaine de musiciens, elle place l’arrangement au cœur de son projet : au-delà d’une simple adaptation à l’effectif de l’ensemble, il vise à offrir un regard neuf et audacieux sur les oeuvres choisies...


     

     Quelle merveilleuse histoire musicale que celle de   « MIDIS MINIMES » qui continue son fantastique chemin au travers de toutes les musiques dites classiques.

    Cette édition anniversaire commence donc par ce programme Ravel très festif.

    Ensuite, l’Ensemble Clément Janequin (dir. Dominique Visse) célébrera les plaisirs de la bouche sur des musiques de la renaissance. Des interprètes de choix comme Eliane Reyes, Emmanuelle Bertrand et Pascal Amoyel fêteront les 100 ans de la mort de Granados, de la naissance de Dutilleux. Et l’Ensemble Sagittarius soufflera ses 30 bougies aux sons des plus belles pages du baroque allemand.

    Sans quitter la déclinaison hebdomadaire traditionnelle – ouverte à tous les genres le lundi et parcourant ensuite la ligne du temps, du Moyen-Âge au XXIe siècle –, d’autres semaines seront guidées par des thèmes spécifiques déjà plébiscités. À savoir : le quatuor à cordes (avec notamment l’incontournable Beethoven, Schubert, Borodine, Chostakovitch et des pièces pour quatuor de violoncelles de Joseph Jongen) ; le piano, avec cette année un accent sur des interprètes jeunes comme Anaïs Cassiers, Lilit Grigoryan, Piotr Sałajczyk et le Duo Jatekok ; et la musique sacrée, avec une invitation au voyage allant des polyphonies contemplatives du Moyen-Âge à l’extravagance des gospels.


     

    En cette année anniversaire, il y aura en prime une semaine consacrée à la musique pour un seul instrument de Jean-Sébastien Bach (« Bach Solo ») et une série résolument tournée vers l’avenir, conviant sur la scène les meilleurs étudiants des classes de musique de chambre, de musique ancienne et de la section jazz du Koninklijk Conservatorium Brussel. Et, comme cerise sur le gâteau, parce que un concert c’est bien, mais deux concerts c’est encore mieux, le Festival offre cette semaine-là de prolonger la fête : dès 13 heures un second concert suivra la prestation des étudiants du KCB, en ligne avec le rythme habituel du festival.

    Le concert de clôture, le 31 août, sera un nouveau rendez-vous avec Beethoven, cette fois-ci en compagnie de Irina Lankova (piano), du Brussels Chamber Orchestra et des New Baroque Times Voices, dirigés par Hansjörg Albrecht.

    Pour ses trente ans, après avoir cumulé pas loin d’un demi-million d’entrées, sans quitter son caractère accessible, ouvert et amical, le festival a vu les choses en grand !

    Rendez-vous lundi prochain à 12h15 pour l’ouverture Grand Festival MIDIS MINIMES –

    CONSERVATOIRE ROYAL DE BRUXELLES

    Rue de la Régence 30 a – 1000   Bruxelles

    Infos : 02 / 512 30 79

     


     

     

    Amis de l’émission/blog «  Les Feux de la Rampe » , un grand merci pour votre présence régulière sur le blog.

    Notre moment de séparation : La vision d’un film magnifique réalisé en 1949 pat Jean Cocteau « ORPHEE » .Un film qui transpose la légende d’Orphée pour la réinventer à travers fantasmes et cauchemars.

    Un film riche au carrefour du mythe. , du fantastique et des manifestations de l’inconscient.

    Un fim interprété par des grands comédiens de l’époque des années 5O , entre autres Maria Casarès, Jean Marais ( que j’ai eu la chance d’interviewer plusieurs fois et toujours avec plaisir) et François Périer ( avec lequel j’ai joué au Théâtre Royal du Parc « Bobosse, un superbe souvenir)

    Projection d’Orphée à la Cinémathèque le 30/06 à 17h30 et le 09/07 à 22 h.

    A tout bientôt !

     

    Roger Simons


     

     

     

     

    Lien permanent
  • FESTIVAL BRUXELLONS - (CHATEAU DU KARREVELD)...EVITA

    Amis de l’émission/blog «  Les Feux de la Rampe » , bienvenue au Festival BRUXELLONS.

    Ouverture le lundi 11 juillet 2016

    Fermeture le dimanche 25 septembre 2016

    Cela va être la fête au Château du Karreveld !

    Après le triomphe de la comédie musicale « La Mélodie du Bonheur » programmée  en 2015, le Festival Bruxellons crée un nouvel événement en mettant à l’affiche   "EVITA » la célère comédie musicale mondiale qui retrace la vie légendaire de Eva Peron.

    C’est la première fois du reste que cette oeuvre musicale est jouée et chantée en français, uniquement en Belgique !

    24 comédiens et 11 musiciens live dans la Cour du Château du Karreveld.

    Un « musical » composé par Andrew Lloyd Webber, un nom célèbre dans la comédie musicale américaine...

     

    FLASHBACK IN HISTORY- LE FILM


     

    Extrait du film d’Alan Parker «  EVITA « tourné en 1996 avec Madonna(Eva Peron) et Antonio Banderas ( Che Guevara)

     

    Bruxelles : 18 ans plus tard – Création mondiale de cette histoire - version théâtrale totalement belge, interprétée par Deborah De Rider ( Eva Peron ) et Steven Colombeen(Che), avec Philippe d’Avilla(Juan Peron), Antonio Interlandi ( Magaldi) et Maud Hanssens(Maud)

    Musique d’Andrew Lloyd Webber ,dirigée par Pascal Charpentier.


     

     L’histoire racontée est bien celle d’Eva Peron, la femme et la dictatrice. Mais cette comédie musicale est un véritable chef d’œuvre en ce sens qu’elle allie à cette histoire très simple , une musique d’exception et un véritable message politique.

    Tim Rice, parolier de l’époque disait cci : « Je ne peux pas imaginer que le musical EVITA convainque quiconque que la tactique adoptée par les Peron dans les années 40 et 50 soit politiquement acceptable . Je tiens à affirmer ici que nous espérons que les seuls messages politiques qui transparaissent dans l’oeuvre sont que les extrémistes sont à la fois dangereux et attrayants et qu’une nation n’a pas besoin d’être une republique bananière pour permettre à une personne de l’extrême gauche ou de l’extrême droite d’accéder au pouvoir.

    L’Argentine en 1945 était une nation sophistiquée.

    Et aucun pays aujourd’hui, et certainement pas la Grande Bretagne , ne peut affirmer en toute confiance que cela ne pourrait arriver ici. »

    Ce texte nous parle encore , malheureusement quarante ans plus tard , non ?

    Jack Cooper(co-metteur en scène) : C'est merveilleux : Andrew Lloyd Webber et Tim Rice nous ont autorisés à traduire leur œuvre , offrant ainsi à la Belgique la création mondiale en français.

    Un cadeau magnifique au Festival Bruxellons.

    Ca travaille fort au château !

    Ils sont plus de 50 !

     

    EVITA

    Une grande soirée de plaisir avec un vrai message.

    C’est l’ambition du Festival Bruxellons depuis 18 ans !

    LE FESTIVAL BRUXELLONS, C’EST AUSSI UNE VINGTAINE DE PIECES ...

    Des créations, des reprises de pièces crées dans les différents théâtres de Bruxelles. Des spectacles de toute grande beauté et de grande qualité.

    Je vous les présenterai toutes au fil du temps...

    Je vous raconterai  également , plus dans le détail, ce personnage que fut Eva Peron! C’est passionnant !

    La musique de la comédie musicale est dirigée par Pascal Charpentier, le plus grand directeur musical de ce genre de spectacle. Je vous repasse une deuxième fois l'extrait que je possède .Rassurez-vous , il y en aura d'autres tout prochainement...

     

     

    EVITA - COMEDIE MUSICALE -VERSION BRUXELLONS- CHATEAU DU KARREVELD

    A voir  à partir du douze juillet... c'est dans quatorze jours ...

    Amis de l'émission/blog " Les Feux de la Rampe ", merci de votre présence sur le blog.

    Notre moment de séparation : Une autre comédie musicale  d'Andrew Lloyd Webber : CATS .Superbe elle aussi !

    Bonne écoute.

    A tout bientôt!

    Roger Simons

     


     

     

     

     

     

     

     

    Lien permanent
  • FESTIVAL MUSIQ 3- SUITE ET FIN (TROISIEME JOUR )


    Amis de l’émission/blog «  Les Feux de la Rampe » bienvenue à Vous.


     

    Dernier jour, mais des envolées multiples de concerts de tous les genres , de tous les horizons.

    Info : deuxième représentation de la pièce de Patrick Leterme : «  YOKAI- ESPRITS ET CONTES JAPONAIS »Vision 11 h Studio 4.

    (Vous trouverez ce spectacle en consultant Festival Musiq 3 deuxième jour)

    Studio 1 – 12 h – Jasmin Toccata ou plus précisément le Trio Dunford(luth)-Rondeau(clavecin)-Chemirani(percussion)

    Une rencontre qui promet d’être détonante : percussions orientales et instruments baroques.

    CHEMIRANI Keyvan- © Jean-Baptiste Millot .jpg

    Keyvan Chemirani aime créer des passerelles entre les univers musicaux. Il s’amuse ici avec deux talents éblouissants d’un baroque moderne et sans complexe, le luthiste Thomas Dunford et le claveciniste Jean Rondeau, révélation instrumentale aux dernières Victoires de la musique. Ensemble, ils donnent vie à une toccata aux fragrances de jasmin d’où « jasmin toccata »

    Une rencontre entre deux virtuoses du monde baroque et un percussionniste issu de la modalité orientale.

    (Musiques orientales et baroques improvisées)

    Pour notre plaisir, les voici en avant-première...


     

     

    Le matin de ce dimanche, beaucoup de « première scène » et de rencontres aux foyers, podium, studio 5...

    Studio 4-13 h : Alberto Ferro, lauréat Prix Musiq 3 –(Concours Reine Elisabeth 2016)

    13501686_1135585156521778_7649721798131985146_n.jpg

    Alberto Ferro a 20 ans, il vient d'Italie.

    Il est né avec le piano, grâce à sa mère qui lui faisait écouter de la musique classique. Il a commencé à 3 ans, mais les choses sont devenues plus sérieuses quand il est entré à 7 ans au Conservatoire Bellini à Catane.

    Il a déjà présenté de nombreux concours, à Vérone, à Toronto, à Aarhus au Danemark, même le prestigieux concours Busoni, mais il est toujours arrivé 2e. Il a joué le Concerto n.1 de Rachmaninov, une oeuvre extraordinaire, parce que c'est le premier concerto qu'il a appris quand il avait 14 ans.

    Une joie de le revoir quelques jours après le Concours.Le plaisir pour nous de le voir jouer du jazz.


     

    Deux rendez-vous avec Ariane Rousseau et le Quatuor Alfama au Théâtre Marni à 13h30 et14h30.

    ALFAMA Quatuor & ROUSSEAU Ariane (cop)Lydie Nesvadba.jpg

     Un spectacle pour les enfants : Pomme-Henriette .


    Et les spectacles continuent ...jusqu’à 22 h.

    Studio 1 – 14 h. KHEOPS

    1416229887_B973430536Z.1_20140827190142_000_GCJ3158M6.2-0.jpg

    Fondé par trois musiciens belges reconnus sur la scène internationale : Marie Hallynck, violoncelliste, Ronald Van Spaendonck, clarinettiste, et Muhiddin Dürrüoglu, pianiste et compositeur.

    Kheops a vu le jour en 2006. Avec la harpiste Sophie Hallynck, ils forment désormais le « carré de base » de cet ensemble à géométrie variable. Dès leur premier

    Concert au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles en 2007, le violoniste Graf Mourja et le corniste Hervé Joulain les rejoignent pour interpréter le sextuor de Penderecki. Très vite, l’édifice prend forme grâce à la complicité de Lise Berthaud, altiste, Laurent Lefèvre, bassoniste, Ning Kam, violoniste, Romain Leleu, trompettiste, Gaby Van Riet, flûtiste, pour ne citer qu’eux. Tous partagent la même passion pour la musique de chambre et la plupart d’entre eux se connaissent depuis très longtemps.

    Les compositeurs : N.Rota, M.Bruch, Mozart, M.Duruuoglu, pianiste et compositeur ...

    Un plaisir de revoir Marie Hallynck, que je suis depuis le début de sa carrière.


     

     Studio 4 - 15 hPino de Vittorio

     

    DE VITTORIO Pino- c - Rino Trasi.jpg

     Giuseppe De Vittorio, communément connu comme Pino De Vittorio, est un ténor et acteur italien. Il a aussi chanté comme soprano. En 1976, il fonde avec Angelo Savelli La «Compagnia Pupi e Fresedde», spécialisée dans la musique folklorique des Pouilles et notamment les tarentelles. Sa carrière est jalonnée de nombreux concerts, notamment avec l'ensemble «I Turchini» et des enregistrements de musique ancienne et de nombreux opéras. Sa production l'a vu dans Le Couronnement de Poppée produit par Robert Wilson et dirigé par Rinaldo Alessandrini, à l'Opéra de Paris et à la Scala de Milan.

    Il s’est produit un soir au Bijlokede Gand avec l’Ensemble Laboratorio 600.C’est avec ce monde-là qu’on le retrouve à Bruxelles avec sa guitare baroque et des percussions .

    Il faudrait des heures pour vous raconter sa vie mouvementée...Une découverte à ne pas manquer.

    Pour notre plaisir, le voilà ...

     

     

    Studio 1 - 16 h : Khaled Aljaramani

    ALJARAMANI-Khale-c-2016 Interzone 3ème jour.jpg

    C’est dans le sillage des illustres Irakiens Munir Bashir et Naseer Shamma que ce syrien a appris les codes et les usages de l’Oud (luth arabe). Après un diplôme au Conservatoire National de Damas ,Khaled Aljaramani a intégré l’Orchestre Symphonique National de Syrie, un grand ensemble où il s'est vite distingué en tant que soliste. C’est à cette époque, en 2002, qu’il commence aussi à s’illustrer seul en scène, puis avec le guitariste électrique de «Noir Désir», Serge Teyssot-Gay. Cette alliance de cordes subtiles accouchera du projet Interzone, couronné de succès. Le virtuose de l’oud peut dès lors s’affirmer comme compositeur et ouvrir son spectre aux autres musiques, favorisant un discours original, sans jamais oublier ce qui fonde son identité origine.

    Un artiste à découvrir absolument. Il présentera son album solo oud « Athar »  dont il est le compositeur.

    Pour notre plaisir, un extrait de sa musique... en avant-première.


     

    Et la fête continue...

    Studio 4 - 17 h : Spark , the classical band

    home_head.jpg

    Un quintette musical qui décline la virtuosité et la précision de la musique de chambre classique dans une prestance plus rock and roll. Une combinaison audacieuse entre la musique minimale, post-classique et d’avant-garde.

    Un paysage musical insolite truffé d’expérimentations et alimenté d’une imagination vivace, plaçant l’inconformiste Spark à la pointe de l’innovation.


     

    On virevolte sans cesse d’un studio à l’autre.

    On quitte le Studio 4  vers le Studio 1, pour une nuit de rêve  avec Natacha.

     

    KUDRITSKAYA Natacha.jpg

     Le déplacement en vaut la peine en découvrant Natacha Kudritskaya, née en 1983, en Ukraine. Après des études de piano à Kiev, elle remporta en 2000 le concours Rachmaninov des jeunes pianistes en Russie. Après plusieurs tournées aux États-Unis et en Europe, elle entre au Conservatoire de Paris en 2003, où elle

    suit les cours de Jacques Rouvier, Henri Barda et Alain Planès. Elle obtient son diplôme de l'académie Tchaïkovski de Kiev en juin 2006, et donne depuis de nombreux concerts, en soliste ou en musique de chambre avec des artistes comme Daniel Rowland, Ivry Gitlis, Adam Laloum ou Philippe Graffin. En 2012, elle enregistre son premier disque consacré à Rameau pour la collection 1001 Notes.

    Natacha Kudritskaya, remarquable pianiste ukrainienne nous propose en avant-première de son concert au Studio k une composition d’Erik Satie.

     

     

     Une course encore vers le Marni.

    Théâtre Marni - 18h30- Karim Baggili

    Karim Baggili est compositeur, guitariste et joueur de Oud (luth arabe). Titulaires de divers prix (premier prix de l’Open String Festival» (2000), aux Independent Music Awards et Meilleur album pour «Lea & Kash» (2011), il était également nominé aux Octaves de la musique en 2011 .

     

    BAGGILI Karim (cop) Yasmina Baggili.jpg

    Après ses albums Douar, Cuatro con Cuatro et Lea & Kash,, il sortait un nouveau disque,

    Kali City, regroupant ses nouvelles compositions. Menant simultanément un grand nombre de projets

    Musicaux , il tourne en ce moment en Belgique et à l’étranger pour présenter ce nouveau répertoire soit avec son «Arabic Band» soit en solo avec son écran vidéo Solo Screen.

    Ce dimanche 03/07, Karim Baggili à la guitare, trois amis : basse, cajon et violon et en invité : le trompettiste syrien Amir ElZaffar.

    Et pour notre plaisir, Karim et sa guitare.

     

     

     

    On se rapproche de la fin de cet énorme Festival de la Musique pour regagner le Studio 4 et vivre la clôture de ces trois jours de fête.

    Studio 4 – 19 h - Concert de clôture

    a1ib000000AICOAAA5-975x445.jpg

     Le Chœur de Chambre de Namur dirigé par Leonardo Garcia Alarcon pour l’exécution de l’œuvre de Michelangelo Falvetti « NABUCO » écrite au 17ème siècl

    13427807_1027816170588665_8275740738530100752_n.jpg

     Une grande composition émotionnelle et intense.

    Ce merveilleux concert classique achève le FESTIVAL MUSIQ 3 - 2016.


     

    Merci à tous d’avoir suivi le programme du Festival pendant trois journées.

    Bravo à tous ceux qui ont participé à la réalisation de ce superbe festival.

    Une joie totale pour tous ceux qui aiment la musique et je sais qu’ils sont nombreux.

    Amis de l’émission/blog « Les Feux de la Rampe », que de bons moments avec toutes ces musiques, non ?

    Un autre moment, celui de la séparation : Et encore de la musique, celle Michael Jackson.

    Un documentaire de Spike Lee qui raconte Michael de 1968 à 1979 à travers d’interviews et d’images d’archives. C’est ce samedi 25/06 à 22h20 sur ARTE.

    A ne pas rater.

    A tout bientôt avec d’autres festivals tels « Midis Minimes »  et « Bruxellons », sans oublier le « Festival Théâtre » à Spa et «  Amadeus » à Villers-la-Ville.

    Bon week-end !

     

    Roger Simons

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lien permanent