• C'EST ICI QUE LE JOUR SE LEVE - SAM TOUZANI ( THEATRE LE PUBLIC) + JACQUES HIGE

     

    SAM TOUZANI, ISABELLE SOUPART &  ROLLAND WESTREICH.

     


     

     

     

    Video teaser 1249

     

     

     

    L’acteur et auteur bien connu Sam Touzani , collabore pour la première fois avec la chorégraphe et metteuse en scène Isabelle Soupart , autour d’un texte écrit en duo avec Rolland Westreich.

     

     SCENARIO

     

     « C’est ici que le jour se lève » est un album d’instantanés relationnels, d’émotions et d’expressions sur la fragilité d’une relation amoureuse.

     

    Un homme et une femme oscillent entre rêve et action,  amour et trahison, désir et révolte, souvenirs et tradition.

     

    C’est l’histoire d’un amour  passionné, déchaîné, entre Karim et Clara.

     

     La danse fait éclater leurs sentiments violents.

     

    Ils s’aiment  fiévreusement !

     

    Ils se détestent affreusement !

     

    Ils se cherchent sans cesse ... cela arrive souvent en amour.

     

    Clara est belle, blonde, et diablement sexy.

     

    Karim d’origine berbère,  élevé entre un père et des frères musulmans radicaux, s’interroge, dialogue avec son père, évolue au sein d’un paysage mystérieux et sublime.

     

    Entre fiction et réalité, la mise en scène brouille les pistes, dans une mise en abîme qui combine danse, théâtre , sons , images et musique live aux sonorités arabes.

     

     C’EST ICI QUE LE JOUR SE LEVE

     

    Un beau titre de spectacle.

     

     

    C'est ici que le jour se lève - 1 - ®DannyWillems.jpg

     

     Je vous conseille vivement de prendre connaissance du programme pour  mieux suivre l’histoire « dansée »   imaginée par  Sam, Isabella et Rolland.

     

    Ou alors   laissez  vous porter par les danses très sensuelles qui se déroulent sous vos yeux curieux et cliquez sur le bouton «  imaginaire ».

     

    Vous entrerez dans l’univers  de Sam Touzani !

     

     SAM TOUZANI

     

     Il nous a souvent fait rire dans ses spectacles.

     

    Cette fois, il s’est lancé avec ses amis (amies) dans une histoire quelque peu trouble et troublante.

     

     Sam Touzani  : « Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde »  disait Camus.

     

    Peut-être que bien nommer peut ajouter au bonheur ? Qui sait ? 

     

    Maintenant, pourquoi cette histoire plutôt qu’une autre ?

     

    Je ne sais pas.

     

    Ecrire, c’est pour rendre possibles les émotions. Je me suis mis à fouiller au fond de moi-même, rien de trop intéressant pour commencer, seuls quelques tiraillements entre les regrets d’hier et la peur du lendemain.

     

    Et puis un jour, pour mille et une raisons  on prend la vie à pleine gueule !

     

    Alors, écrire n’est plus un luxe un peu contraignant, mais devient une nécessité vitale.

     

    Ce qui jusque-là paraissait insignifiant ou stupide, devient cardinal et fait sens : on ressent le besoin impérieux de mettre cette vie en mots.

     

     

     

     

     

    C’EST ICI QUE LE JOUR SE LEVE

     

    Finalement, c’est une histoire simple, sans intrigue finalement. L’aspect théâtral apparaît peu, quelques courtes séquences entre Karim et Clara. Une scène plus longue, celle de Karim qui s’adresse à son père. Emouvant !

     

    Ce n’est pas vraiment un « seul en scène » , il y a  parfois des scène à deux , Karim et Clara.

     

     

     

    C'est ici que le jour se lève - 3 - ®DannyWillems.jpg

     

     ISABELLE SOUPART

     

    A la fois actrice (dans « Le Fils » des Frères Dardenne), danseuse,  créatrice, conceptrice,  metteuse en scène, chorégraphe, réalisatrice...

     

    On la retrouve souvent au KVS, où elle prépare en ce moment son nouveau spectacle «  Kiss of Death » avec cinq comédiens-danseurs,  inspirée par « Hamlet «    de Shakespeare.

     

    Chapeau Isabella !

     

    Isabella Soupart : « Hamlet » reste actuel car  aujourd’hui encore, le pouvoir conduit à la destruction.

     

    La danse intervient quand les mots ne sont plus possibles , comme lorsqu’on parle d’inceste.

     

     

    C'est ici que le jour se lève - 6 - ®DannyWillems.jpg

     

     SAM TOUZANI

     

     Lui aussi est un véritable homme-orchestre : comédien, danseur , chorégraphe , auteur, metteur en scène.

     

    Un véritable homme de spectacle.

     

    Un amoureux de la langue française qui jongle avec les mots , les idées , la vie.

     

    Entre le rire et la tendresse ! Entre la rage et la raison !

     

    Lucide, engagé , révolté , mais aussi profondément généreux , débordant d’optimisme et de confiance en l’humanité !

     

     Sam : Isabella, je veux bosser avec toi...

     

    Isabelle : Mais tu es dans « un système » Sam  et moi , je déconstruis.

     

    Sam : Alors déconstruis-moi un mouton...

     

    Sam : Elle a souri et pris son train pour  Paris , ainsi que notre premier rendez-vous de travail.  suis venu avec des valises remplies de mots , elle en a gardé deux : « organique et authenticité »

     

    Rien qu’avec ces deux-là, on pouvait en faire des spectacles – mais on a commencé par celui-ci : «  C’est ici que le jour se lève » ...

     

     

    C'est ici que le jour se lève - 8 - ®DannyWillems.jpg

     

     

    ROLLAND WESTREICH

     

    Rolland : Ma première collaboration avec Sam Touzni a abouti à la publication d’un roman...sauf que nous étions partis pour écrire un scénario.

     

    J’ai découvert le monde  de Sam  , son énergie époustouflante, son talent multi-facettes.

     

    Souvent , il partait dans des impros de personnages pour  m’expliquer son histoire, sa famille , devant le miroir de ma salle à manger où nous travaillions.

     

    Entre deux hoquets de rire , un mot m’accrochait et déclenchait l’écriture d’une nouvelle scène , d’un nouveau développement...

     

    Au fil de l’écriture, nous avons compris que nous fabriquions un roman, mais qui ferait du cinéma avec des mots.

     

    Une transformation analogue s’est opérée avec « C’est ici que le jour se lève »Sam m’a demandé de participer à l’écriture de son prochain seul en scène sur les thèmes  de l’identité, de l’inter-culturalité...Comment mieux lui rendre ce qu’il m’avait   apporté ? Sauf qu’en écriture, ce n’est pas homme qui décide mais les mots. Et les mots de Sam, à cette époque, ne pouvaient parler  que de la rupture amoureuse qu’il venait de vivre. C’était donc cela qui devait s’écrire, le reste ne pouvait que s’ensuivre...

     

    Rolland  Westreich et Sam Touzani signent un livre-blanc-beur-belge : «  Roman d’un film à venir ».

    Ce n’est pas un roman à quatre mains mais plutôt un livre  à deux têtes.

     

     

     

     

    DES MOTS...DES MOTS : LA PIECE DE TOUZANI

     

    Je vous propose une autre façon de vous raconter la pièce...dansante ...

     

    « Karim de Schaerbeek trouve la moitié de son bonheur dans sa fabrique à mots  où  il est installé à son propre «  conte »  depuis l’adolescence.

     

    L’autre moitié de son soleil s’appelle Klara , la blonde et flamande chanteuse à succès langoureux.

     

    Et voilà qu’entre eux s’insinue le ver de la trahison. Mais qui a trahi qui ? Et où trouver réponse aux questions qui sapent l’esprit ? Surtout que la presse repousse Karim vers la case de l’oncle Mohamed , que sur le divan sa psy et lui se déchirent entre passé et Lacan, que les familles se déchainent pour remettre aux amants »séparés les chaines brisées...

     

    Même dans un couple bicolore, la vérité se pare de mille teintes de gris. »

     

    Oh ! Que ces propos écrits par Sam  et  Isabella sont vrais!

     

    C'EST ICI QUE LE JOUR SE LEVE

     

     Si vous voulez découvrir – de près – Sam Touzani - vous pourrez le faire le samedi 14/11/15 de 18h à 19h30.

    Vous pourrez lui poser des questions.

     Il vous répondra très certainement, avec la complicité d’Eric Russon, le meneur de jeu.

    L’entrée est gratuite ! Maintenant, si vous désirez voir la pièce, adresse-vous  à l’accueil ! Mais là, c’est payant bien entendu.

     

     C’EST ICI QUE LE JOUR SE LEVE

     Avec Sam Touzani, Isabella Soupart et Rolland Westreich.

    Eleonore Valère-Lachky (danseuse , en alternance avec Esse Vanderbruggen et Shantala Pèpe )

     Avec Malena Sardi(musicienne )

     Conception musicale et sonore : Thomas Turine et Malena Sardi

     Lumière et scénographie : Jim Clayburgh

     Conseils artistiques : Ariel Potaszik

     Régisseur : Matthias Polart

     Stagiaire rÉgie : Mathieu Wolter

     

     Jusqu’au  31/12/15

     

     THEATRE LE PUBLIC

     Rue Braemt 64/70  - 1210  Bruxelles

     Infos Réservations : 0800/944 44 VIO 

     

     

     

     

     Amis de l’émission/blog « Les eux de la Rampe »,  quel plaisir de vous faire vivre des aventures théâtrales.  Je vous en remercie.

    Notre moment de séparation : JACQUES HIGELIN , demain  dimanche à 23h sur Arte.

    « Ce que le temps a donné à l’homme » sous le regard complice de Sandrine Bonnaire.

    Un documentaire formidable entrecoupé de séquences en live.

     Je vous propose Higelin dans une très belle chanson : «  Je ne peux plus te dire je t’aime"  avec Isabelle Adjani.

    Bon week-end ! Bonnes vacance !  A tout bientôt !

     

    Roger Simons

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lien permanent
  • EUROPEANA ( THEATRE LES TANNEURS)



    Une brève histoire du XXe siècle.

     

    Texte de Patrik Ourednik, mis en scène par Virginie Thirion

     

    Avec Anne-Marie Loop.

     


     

     

     

     

     

     

     

    Anne-Marie Loop : Les Américains qui ont débarqué en 1944 en Normandie étaient de vrais gaillards. Ils mesuraient en moyenne 1m73 et si on avait pu  bout à bout  les ranger plante des pieds contre le crâne, ils auraient mesuré 38 kilomètres.

     

    Les allemands  étaient également de vrais gaillards mais les plus gaillards étaient les tirailleurs sénégalais de la Première Guerre Mondiale qui mesuraient 1m76  et qu’on envoyait en première ligne pour que les Allemands soient pris de panique.

     

     

     

    Un récit des plus passionnants interprété par Anne-Marie Loop, d’une façon tout à fait  extraordinaire.

     

    C’est une brillante conteuse qui relate beaucoup de choses dans des tons et gestuelles différents selon les époques qu’elle évoque  avec brio, intelligence. Elle est joyeuse et aborde le public avec des sourires et rires craquants !

     

     

     

     

    Europeana_1©AlicePiemme.jpg

     

     

     

    EUROPEANA

     

     

     

    Un seul en scène passionnant.  . Pardon, je me trompe, Anne-Marie n’est pas seule sur le plateau des Tanneurs, il y a  aussi son partenaire : Lari  une chienne très calme qui la regarde   , s’endort, croque des biscuits, se réveille lorsqu’elle entend de la musique, et même vient saluer en fin  de parcours.

     

     

     

    EUROPEANA

     

     

     

    Europeana_4©AlicePiemme.jpg

     

     

     

    Anne-Marie : On a dit de la Première Guerre que c’était une guerre impérialiste parce que les Allemands avaient le sentiment que les autres pays étaient de parti pris et voulaient les empêcher de devenir une puissance  et d’accomplir des missions historiques.

     

    Et la plupart des gens en Europe , Allemagne Autriche France Serbie Bulgarie etc. pensaient que c’était une guerre nécessaire et juste et qu’elle rétablirait la paix dans le monde et réveillerait en l’homme des vertus que le monde moderne avait       refoulées amour de la patrie, courage , esprit de sacrifice. Et les gens pauvres étaient impatients de prendre le train et les gens des campagnes étaient impatients  de voir les grandes villes et de téléphoner à la poste du chef-lieu pour dicter un télégramme à leur femme «  Vais bien , espère de même pour toi », et les généraux étaient impatients d’entendre parler d’eux dans les journaux et les membres des minorités nationales se réjouissaient à l’idée de faire la guerre aux côtés de ceux qui parlaient sans accent et de chanter avec eux des marches militaires et des chansons paillardes...

     

     

     

    EUROPEANA

     

    Europeana_2©AlicePiemme.jpg

     

     

     

     

    Un spectacle de grande valeur interprété avec talent, vivacité,  dynamisme, pétulance, ardeur par Anne-Marie Loop et son chien, nouvelle star canine au théâtre, Lari.

     

    Une mise en scène  des plus vivantes réalisée par Virginie Thirion.

     

    Deux femmes qui ont travaillé magnifiquement pendant des mois sur ce texte pour lui donner une vie pétillante.

     

     

     

    Virginie Thirion(metteuse en scène) :  C’est la première fois qu’on travaillait ensemble ! Anne-Marie adorait le texte, c’est elle qui l’a fait découvrir à Jean-Marie Piemme,  qui ensuite me l’a donné à lire sachant que ça me plairait.

     

    Quand je lui ai demandé qui le lui avait fait découvrir , j’ai eu la voix d’Ann –Marie dans l’oreille et j’ai décidé de lui proposer de faire ce projet ensemble.

     

    Car pour moi aussi,   j’ai eu un coup de cœur pour ce texte parce qu’il est à la fois très sérieux et pas du tout sérieux.

     

    Et puis, ce texte est très fantaisiste. Les faits historiques et sociologiques se télescopent , les catastrophes naturelles , les petites et les grandes découvertes s’accumulent , des faits terribles et d’autres plus cocasses sont associés , ce qui provoque un effet à la fois grinçant et ludique. On est emporté dans une sorte de tourbillon fait de ruptures, de relances, de fantaisie !

     

     

     

    Je trouve que la particularité d’Anne-Marie c’est sa générosité dans le jeu et dans le travail : elle peut se lancer dans une improvisation sur la moitié du texte pendant une heure et demi et elle envoie.

     

    D’ailleurs, elle a eu des impulsions , des trouvailles , des choses qu’on a gardées , pace que c’était juste et que ça lui appartenait et qu’elle était tellement bien dedans qu’il fallait lui laisser.

     

    C’est géant ! C’est génial ! Bravo Mesdames...et bravo également à Lira .

     

     

     

     

     

    Europeana_6©AlicePiemme.jpg

    EUROPEANA

     

     

     

    Une brève histoire du XXe siècle.

     

    Texte : Patrik Ourednik

     

    Mise en scène Virginie Thirion

     

    Avec Anne-Marie Loop

     

    Assistanat à la mise en scène : Tawfik Matine

     

    Scénographie : Sarah de Battice

     

    Costume : Odile Dubucq

     

    Musique : Eric Ronsse

     

    Lumière Eric Vanden Dunghhen

     

    Image/Video : Tawfik Matine et Eric Vanden Dunghen

     

    Traduction surtitrage  en anglais : Patrik Ourednik et Gérald Turner

     

    Edition Dakley Archive Press

     

    Photos : Alice Piemme

     

     

     

    EUROPEANA

     

     

     

    Europeana_7©AlicePiemme.jpg

     

     

     

    Jusqu’au 31/10/15      

     

     

     

    THEATRE LES TANNEURS

     

     Rue des Tanneurs 65/77 – 1000  Bruxelles

     

    Infos Réservations : 02 / 213 70 52

     

     

     

    Avant de boucler cette présentation, je vous propose une video très intéressante , en lien direct avec la pièce.

     

     


     

     

     

     

     

    Amis de l’émission/blog «  Les Feux de la Rampe »  , merci pour  votre attention et votre intérêt pour ce blog.

     

     Notre moment de séparation : La chanteuse SELAH SUE , dont on parle beaucoup.

     

    Vous pourrez la voir ce soir à 23h35 sur France  2.

     

    A ne pas manquer.

     

    La voici, en avant-première.

     

    A tout bientôt !

     

     

     

    Roger Simons

     

     

     




     

     

     

     

     

     

     

    Lien permanent