• (7)FESTIVAL LES 2O ANS FESTIFS ( THEATRE LE PUBLIC) + 3 FILMS

     

    EL KOUDS

     

     

     

    El kouds.jpg

     

     

     J’espère que  vous avez vu cette pièce – un  seul en scène – interprété  par Angèle Baux  sur un texte de Rehab Mehal.

    Tout à fait remarquable par l’idée et la qualité du texte et je jeu de l’actrice. Elle joue tellement vrai que l’on pourrait imaginer qu’elle nous raconte sa véritable histoire.

     

     

    Résumé : Au départ, c’est juste un voyage. Pour prendre du bon temps, se ressourcer. Seulement la destination est Israël. Alors tout s’emballe : que va-t-elle aller faire en touriste en Israël, elle , qui arabe, a été élevée dans la haine du peuple juif ? De ce point de départ anecdotique  , le propos est bien vite élargit.

     

    La logorrhée explose , relâchant comme une digue brisée un flot du questionnement intime : rapport à Dieu, au démon, à l’autre, crainte de décevoir la famille , souvenirs, fantasmes sur cet « ennemi » inconnu , le juif !

     

    Elle nous raconte tout cette jeune femme. Et surtout la multiplicité de son identité , composée e la somme impossible des multiples regards posés sur elle. Tout comme Jérusalem , El-Kouds est différente pour chacun de ceux qui la visitent.

     

     

     

    Angèle Baux traduit  formidablement bien  tout ce que peut ressentir  cette femme, elle est  la fois  drôle, révoltée,  émouvante, passionnée et même très sexy à un certain moment.

    Elle nous invite à ce voyage fascinant  vers notre identité.

    Elle a une présence totale.

     

    La mise en scène est simple avec un parterre de petites bougies qui créent une ambiance envoûtante.

    Uniquement la voix d’Angèle , son regard  accrochant,  sa gestuelle, son dynamisme !

    Uniquement aussi une petite bouffée de musique arable.

     

    Si vous n’avez pas eu l’occasion de voir cette pièce au cours de ce Festival,  vous la retrouverez très certainement à l’affiche quelque part.  Ne la ratez pas !

     

     

     

    CONFIDENCE AFRICAINE

     

     

     

    confidence.jpg

     

     

     

    Encore un grand spectacle à voir ce mardi 30 décembre.

    Une aventure interdite.

    Un duo d’acteurs  magnifiques : Christian  Crahay et Jean-Claude Berutti.

    Une histoire curieuse à bord d’un paquebot.

     

    Le spectacle commence à 21 heures . Vous avez encore le temps de vous décider.

     

    Vous trouverez sur ce blog ma chronique publiée lors de la création du spectacle.

     

    Cliquez sur «  rechercher » , colonne de droite, en indiquant le titre de la pièce. L’émission/blog apparaîtra  dans la seconde.

     

     

     

    LORSQUE TOUT EST FINI ...

     

     

    Pas encore !

    Demain, 31 décembre, c’est la fête au Public avec  cinq des pièces  proposée au cours de ce Festival...

    Une belle retrouvaille avec Suzy Falk, Janine Godinas , Itsik Elbaz Bernard Cogniaux , Marie-Paule Kumps , Christian Crahay , Jean-Claude Berutti et ces trois zygomatiques surréalistes « Antifreeze  Solution »...

    Voilà un Festival de belle qualité   ! Très diversifié ! Une volée de comédiens !  Du rire ! De l’émotion ! De la joie !

    Bravo à toute l’équipe !

     

    Tout est fini..., non,  encore quelques heures.

     

    Je  viens de retrouver la célèbre chanson «  Lorsque tout est fini » C’est ancien mais c’est très beau, interprétée par une mezzo soprano russe  qui faisait partie du fameux Bolchoï :

     

    NADEZHDA OBUKHOVA   ! Une voix bouleversante !

     

    A vous de juger...

     

     

     

     

     

     

     

    FESTIVAL  LES  20 ANS FESTIFS/ THEATRE LE PUBLIC !

     

    FIN

     

     

     

    DU COTE DU CINE ...DES FILMS QUI DATENT DE QUELQUES ANNEES  DONT :

     

    «RAIN MAN »  de Barry Levinson , avec Tom Cruise et Dustin Hoffman.

     

    Une comédie  dramatique sortie sur nos écrans en 1989 .

     

    Syno : Charles Babbitt , jeune revendeur de voitures à Los Angeles , apprend que son défunt père a légué presque toute sa fortune à son frère aîné dont il ignorait l’existence, Raymond Babbitt. Il découvre que son frère est un autiste soigné dans une pension  psychiatrique de Cincinnati.

     

    Furieux de son sort financier, Charlie enlève Raymond dans le but de récupérer la part d’héritage qu’il considère lui revenir...

     

    Ce film est pratiquement le premier à avoir abordé le thème de l’autisme.

     

    Ce film a reçu 4 Oscar !  Un plaisir de revoir – plutôt jeunes - ces deux stars américaines.

     

    Musique   d’Hans Zimmer.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un deuxième  plaisir avec le film le plus célèbre :   LAWRENCE D’ARABIE  réalisé par David Lean en 1962, avec Peter O’Toole et Alec Guinness.

     

     

    Syno : Pendant la Première mondial , l’officier du Royaume Uni , Thomas Edward Lawrence conseille aux Arabes du chérif Fayçal ibn Hussein de se révolter contre les Tucs de l’Empire ottoman et de fonder une nation arabe indépendante moderne.

     

    Un épopée légendaire filmée dans un désert envoûtant !

    Et quelle magnifique interprétation !

     

    Musique de Maurice Jarre, grande star à l’époque de la musique de films.

     

     

     

     


     

     

     

    Quelques années plus tôt, en 1956, sortie d’un film réalisé par Claude Autant Lara : LA TRAVERSEE DE PARIS  avec  les trois immenses vedettes du cinéma français : Gabion , Bourvil et de Funès.

     

     

    Syno : En 1943 en en pleine occupation, à Paris , Marcel Martin , un chauffeur de taxi , survit en transportant  clandestinement de la viande destinée au marché noir...

     

     

    Mais bien sûr, vous connaissez ce film par cœur.

    Le revoir  est un véritable bonheur.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Vous allez devoir enregistrer ces trois films ce soir, ils sont programmés sur  : France 3 «  Rain man »(20h45) , Arte   « Lawrence d’Arabie »( 20h50) et Club RTL «  La traversée de Paris »( 20h25)

     

    Il y a de quoi passer une bonne soirée.Amis de l’émission/blog «  Les Feux de la Rampe » , merci de votre attention et votre fidélité. 

     

    On se retrouve tout bientôt !

     

    Notre moment de séparation : Une bonne fin joyeuse de l’année 2014 !

     

     

     

    Roger Simons

     

    Lien permanent
  • (6) FESTIVAL/LES 20 ANS FESTIFS (THEATRE DU PUBLIC) avant-dernière...

     


     

     

    KNOW APOCALYPSE ... ???

     

    Un court spectacle hors normes !

    Non, ce n’est pas un « seul en  scène » !

    C’est une histoire de passion axée sur le futur, un futur inquiétant et délirant !

    C’est  une pseudo-conférence  animée par une jeune femme...conférencière-comédienne qui nous entraîne  à des millions de kilomètres dans tous les coins de notre planète !

    La vedette de cette histoire : LE PETROLE !

     

    Retenez le nom de cette brillante animatrice : MARIE SIMONET.

     

    A la manière de Dario Fo (remarquez, on se trouve tout de même  dans une notion théâtrale), c’est un bouffon du quotidien qui pose un regard curieux , perplexe et cynique même sur le monde dans lequel il évolue. Une folie explosive et délirante, c’est le moins que l’on puisse dire, qui transforme une angoisse individuelle en jubilation collective !

     

    Marie Simonet a un talent fou qu’elle déploie pendant une petite heure d’horloge !  Elle raconte, exprime,  met en valeur, s’excite, projette des images, tournoie sans cesse sur le petit plateau de la petite salle du Théâtre, dégage une énergie  foudroyante.

     

     

    Apocalypse.jpg

     

     

     

    Comment est-elle arrivée à mémoriser  toute cette science compliquée, qui nous concerne tous, mais que nous ignorons  souvent. Il ne s’agit pas qu’elle se trompe dans ses propos  car les scientifiques  réagiraient violemment.

    On ne peut que la féliciter pour  ce travail passionnant de recherche.

    On ne peut que la féliciter pour son interprétation enivrante et intelligente.

     

    Si vous voyez  ce nom «  Marie Simonet » collé au titre de cette expérience «  Know apocalypse », foncez sur le bureau de location  du théâtre. Vous vivrez 60 minutes dans l’inquiétude, vous vous poserez mille et une questions sur l’avenir de notre planète qui un jour , plus tard, connaîtra la fin de notre civilisation ! Plus tard ! Dans des millions d’années peut-être !

    Savons-nous où est  le seuil du danger ? Les  courants marins vont-ils changer ?  Les océans vont-ils tout submerger ? Les hommes sauront-ils rester sereins ?

     

     


    On bouscule tout !  On quitte la salle apocalyptique !  On gagne  la salle aux voûtes où nous attendent trois comédiens qui nous proposent  un match d’impro.

     

    C’est génial !  On choisit un petit billet qui se trouve dans une petite boite et sur lequel est indiqué un titre de pièce ou de roman. Les trois  comédiens se mettent d’accord sur  une histoire à  jouer.  Et c’est parti : la comédie commence.

     

    Les sujets choisis sont amusants, magnifiquement  interprétés par Bernard  Cogniaux, Marie-Paule Kumps et un comédien qui appartient à la Ligue d’Impro. Il y a ainsi une dizaine de courtes pièces qui défilent à toute allure sous les applaudissements du public.

     

    C’est formidable de créer ainsi  en quelques minutes et en direct des histoires et des personnages éphémères. Aucun  mot indiqué sur papier,   tout est inventé sur le moment. Et c’est tordant !

     

    Bravo à ces  comédiens qui nous  incitent à découvrir  La Ligue d’Impro. 

     

     

    Impro.jpg

     

     

    «  Les lettrés  les érudits , les savants , montent à des échelles ; les poètes et les artistes sont des oiseaux »

    (Victor Hugo)

     

    Demain lundi, nos trois brillants comédiens se trouveront à nouveau dans la salle des Voûtes à 21 h . Ne les manquez pas...Et cherchez une idée que vous pourriez proposer.

     

     

     

    AVANT PREMIERE

     

     

     

    Vie devant soi.jpg

     

     

    Mardi, avant dernier jour du Festival, vous avez à voir ou revoir une pièce superbe dont je vous ai déjà parlé :

     

    «  LA VIE DEVANT SOI »

     

    D'après le roman de Romain Gary, un grand écrivain qui s'est donné la mort en 1980.

     

    Romain Gary : Je me suis enfin exprimé entièrement !

     

    Adaptation scénique de Xavier Jaillard

     

    Moshé Mizrahi a réalisé un film en 1977 partant du même roman, interprété par Simone Signoret (Rosa) et Samy Ben(Momo).

     

    Synopsis du film : Madame Rosa habite Belleville, quartier populaire parisien où se côtoient Juifs, Arabes et Noirs.

     

    Madame Rosa s'occupe de jeunes enfants de l'Assistance publique, et aussi de Mohammed, dont la mère est une prostituée…

     

    LA VIE DEVANT SOI...AU THEATRE !

     

    Résumé de la pièce : Dans cette énorme histoire d'amour filial entre une vieille juive, qui fut prostituée (avant Auschwitz) et un jeune arabe abandonné chez elle, le flot bouillonnant de l'humain bouscule tous les conflits de la terre, culbute les dogmes et les idées reçues, renverse les dieux pour faire place à ce qui nous manque tant aujourd'hui : la tolérance - clé de la vie…

     

    Une amitié rare scellée entre Madame Rosa et ce jeune Arabe faite de peurs, de joie, d'humour, de bon sens avec les mots simples des gens pauvres.

     

    Avec un cœur gros comme de ceux qui ne peuvent plus s'abriter derrière le faux-semblant de la culture, la naïveté de l'enfance au bord de finir.

     

    Septembre 2011.

     

     Le Théâtre Le Public entame sa nouvelle saison 2011/2012 avec cette grande pièce « LA VIE DEVANT SOI », toujours dans l'adaptation de Xavier Jaillard.

     

    Michel Bogen(co-directeur du Théâtre avec Patricia Ide) engage Michel Kacenelenbogen (c'est aussi Michel Bogen) pour réaliser la mise en scène du spectacle.

     

    Et ce dernier, l'un de nos plus brillants metteurs en scène belge, engage deux acteurs des plus cotés comédiens sur la scène belge (et française) : Janine Godinas pour faire vivre le personnage extraordinaire de Madame Rosa, et Itsik Ebaz dans le rôle de Mohammed, appelé plus simplement par Madame Rosa : Momo!

     

    Comment traduire ma jubilation, mon exaltation, mon bonheur du théâtre et celui de l'acteur à la vision de cette pièce jouée qui - plus est - d'une telle façon exceptionnelle !

     

    Un texte d'une richesse insoupçonnée, qui tente de faire exister l'impossible sur une scène de théâtre et qui y réussit brillamment !

     

    Un travail de passion tant pour le metteur en scène que pour les acteurs.

     

    Grâce à leurs talents, leurs volontés, leurs intelligences, leurs dynamismes, ils nous font entrer de plein pied - et dès la première réplique - dans l'univers de Madame Rosa et Momo !

     

    C'est génial ! C'est fantastique ! C'est merveilleux ! C'est lumineux ! C'est puissant ! C'est d'une intensité dramatique parfaite, solide ! C'est à la fois drôle, tendre et émouvant ! C'est une leçon souveraine et magistrale de théâtre ! Le Théâtre, le Vrai, le Grand Théâtre !

     

    On ressent beaucoup d'amour pour ces deux artistes. Ils nous bouleversent durant les deux heures du spectacle !

     

    Je connais Janine Godinas depuis un très long moment, je l'ai applaudie dans tous ses rôles. Je l'ai souvent engagée dans mes productions radiophoniques.

     

    A chaque fois, elle s'est révélée formidable. Elle a une présence en scène toute particulière.

     

    Et dans ce rôle, elle fait une étonnante composition.

     

    Elle ne joue pas un personnage. Elle l'incarne à un tel point, une telle justesse, une telle profondeur que , nous spectateurs dans la salle, oublions la comédienne et voudrions monter sur le plateau pour être plus près de cette « vieille prostituée » et ce « jeune gamin de 14 ans » !

     

    Et il en est de même avec Itsik Elbaz que je suis de très près dans ses prestations théâtrales !

     

    Lui aussi est tellement vrai dans tous les personnages qu'il interprète !

     

    Et ici, dans la pièce de Romain Gary, il a l'art de jouer , marquant bien la différence du jeune homme qui raconte l'histoire ( Momo à 18 ans) et celle du tout jeune garçon. (13/14 ans) Une réelle performance !

     

    Je suis dithyrambique mais sincère dans mon propos.

     

    Tout comme pour Michel Kacenelenbogen , que je connais depuis l'ouverture du Théâtre Le Public, il y a 20 ans donc !

     

    C'est un grand comédien, et il nous l'a démontré bien souvent, et c'est aussi un grand metteur en scène, d'une belle intelligence, d'une grande sobriété, d'une étonnante humanité.

     

    Michel Kacenelenbogen(metteur en scène ): J'ai un très grand plaisir de partager votre enthousiasme et celui des spectateurs.

     

    Mettre en scène des comédiens d'un tel talent et d'une telle envergure, mettre en valeur le texte superbe de Romain Gary-  l'insaisissable, faire vivre ses personnages avec Janine , Itsik et aussi Benoît Van Dorslaer(Docteur Katz) et Nabil Missoumi( Mr Kadir Yousef ), c'est un cadeau pour un metteur en scène.

     

    Il y a encore les autres qui ont travaillé avec éclat pour habiller la pièce : Delphin Coërs(scénographie originale et je ne vous en dirais pas plus, à Vous de la découvrir), Maximilien Westerlinck ( la lumière - et c'est très important les jeux d'éclairage d'une pièce) , Pascal Charpentier ( le créateur musical attitré du Public) , Rémy Brans( le régisseur et son assistant, Gaëtan Bergmans), sans oublier Kim Leleux , l'assistante à la mise en scène.

     

    Ils sont tous à féliciter chaleureusement !

     

     

     

    MARDI  30 DECEMBRE   2014

     

     


     

     

     

    Le Théâtre Le Public reprogramme cette pièce magnifique pour un seul soir : celui de ce mardi de fin d’année !

     

    Mijanou , qui a eu souvent la gentillesse de me communiquer ses impressions sur le Théâtre. Elle a vu bien entendu ce spectacle.  Voici ce qu’elle en a dit à l’époque.

     

     

    Mijanou : Je partage votre enthousiasme, pour la pièce elle-même, les personnages, les comédiens et la mise en scène !

     

    Je ne vais pas rajouter encore d'autres superlatifs... j'adopte les vôtres ! Simplement, j'aimerais préciser que c'était pour moi la première fois que je voyais un acteur adulte "jouer" un jeune garçon.

     

    J'avais déjà vu différentes pièces où une comédienne incarne une petite fille (pensons à "Emma" par exemple). Et j'ai trouvé que Itsik Elbaz réalisait une véritable prouesse, très subtile. Il n'imite pas un enfant, mais, par une gestuelle, des attitudes, une démarche, des regards, ... il "est" véritablement, face à nous, ce jeune Momo ! Et de la cave à son appartement du 6ème, quel plaisir d'être en compagnie de cette Madame Rosa!

     

    Merci Mijanou pour vos impressions des plus favorables !

     

    Voilà un spectacle que l'on a l'envie de revoir dans l'immédiat, sans la moindre hésitation. Je plonge !

     

    Michel Kacenelenbogen  metteur en scène ) : J'aime me murmurer des perles de Romain Gary comme:

     

    « Madame Rosa dit que la vie peut être très belle mais qu'on ne l'a pas encore vraiment trouvée et qu'en attendant, il faut vivre »

     

    Ou :

     

    « Je suis très contente de mourir Momo. On est très content pour vous, Madame Rosa, vous n'avez que des amis ici… »

     

    Ou encore :

     

    « La nature fait n'importe quoi, parfois des fleurs et des oiseaux et parfois c'est une vieille juive qui va mourir, je suis tellement chaud » - dit toujours Romain Gary- « pour les lois de la nature… »

     

    Exaltant, non ? Bravo les Artistes !

     

    « L’imagination introduit l’étrange sans le quotidien , le rêve dans la réalité, l’inattendu dans l’évidence , la vie dans le théâtre ! » (Fernando Arrabal)

     

    « Le théâtre est le premier sérum que l’homme ait inventé pour se protéger de la maladie de l’angoisse » (Jean-Louis Barrault) 

     

    ET LE SPECTACLE CONTINUE... FESTIVAL LES 20 ANS FESTIFS ...THEATRE LE PUBLIC !

     

    Et le spectacle continue... sur la chaine télé ARTE  avec cet  après-midi , à 17h30 : « SI L’OPERA M’ETAIT CONTE »  , une soirée du Tricentenaire de l’Opéra-Comique de Paris  avec des extraits de grands opéras d’Offenbach, Donizetti, Delibes et d’autres encore comme celui de Bizet : CARMEN  évidemment !

     


     

    Sur la même chaîne, un autre spectacle, ciné cette fois , vous attend à 20h45 (Arte) :  LE CID d’Anthony Mann avec trois grands acteurs du passé : Charlton Heston(Rodrigue) , Raf Vallone(le comte Ordonez) et...Sophia Loren (Chimène).

     

    Un film qui date : 1961 ! Et alors, pourquoi pas avec  ces stars du passé !

     

    On se retrouve tout bientôt ! Toujours en 2014 !

     

    Notre moment de la séparation : Bon amusement et bonnes visions !

     

    Roger Simons

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lien permanent