• L'EVEIL DU PRINTEMPS

    0743davidcarlier.jpg


    Théâtre du Rideau de Bruxelles 

    (XL Théâtre - rue Goffart 7 a -1050 Bruxelles)

    L’EVEIL DU PRINTEMPS

    FRANK WEDEKIND

    PEGGY THOMAS

     

    Wendla : Maman,  pourquoi m’as-tu fait la robe si longue ?

    Mme Bergmann : Tu vas avoir 14 ans  aujourd’hui.

    Wendla : Si j’avais su, j’aurais préféré ne pas les avoir.

     

    Frank Wedekind, grand écrivain allemand , a écrit cette pièce en 1891, à l’âge de 26 ans . Cette pièce jugée trop brûlante par la censure, a été jouée seulement quinze ans plus tard.

     

    Wedekind : Ma pièce a passé pour de la  pornographie pure !

     

    Peggy Thomas ( metteure en scène)   Je suis séduite par le désir de ces hommes à vouloir montrer ce qu’il y a dessous, ce qu’il y a dedans, ce qui émane plus que la réalité de la forme.

     

    Jasmina Douieb (metteure en scène de la pièce  au Théâtre Le Public en 2012) : Cette pièce de Frank Wedekind est un poème sur la vie , l’amour et la mort.

    C’est une histoire de rencontres, comme toujours sur les beaux projets. De croisements de désirs.

     

    Frank Wedekind (l’auteur) : Pendant 10 ans, ma pièce a passé pour une insensée cochonnerie.

    Depuis 1901, on ne la tient plus que pour une tragédie très méchante, d’un sérieux de pierre, pour une pièce à thèse , pour un manifeste au service de l’Aufklärung(éclaircissement) sexuelle ou encore je ne sais quel slogan de la pédanterie petite-bourgeoise.

    Je serais étonné si je vois le jour où on prendra enfin cette œuvre comme je l’ai écrite voici vingt ans pour une peinture ensoleillée de la  vie  dans laquelle j’ai cherché à fournir à chaque scène autant d’humour insouciant qu’on en pouvait faire d’une façon ou d’une autre.

     

    Olivier Celik (L’Avant scène théâtre n° 1310) : La pièce de Wedekind est une véritable provocation pour la société de son époque – l’Allemagne impériale des années 1890- et conserve aujourd’hui intacte sa force corrosive.

    C’est à un théâtre du corps que nous convie ce texte énigmatique et puissant.

     

    Personnellement, c’est bien ainsi que j’ai saisis cette pièce, mise en scène aujourd’hui par Peggy Thomas.

    Une mise en scène et en action percutante, violente, provocante, directe, vibrante.

    La deuxième partie de la pièce est absolument bouleversante.

    Huit acteurs se déchaînent avec vigueur, avec intensité, avec tonicité dans l’interprétation de leur personnage.

    Un travail d’acteur superbe.

    Une mise en scène  mouvante et  implacable.

     

    L’EVEIL DU PRINTEMPS /WEDEKIND/PEGGY THOMAS

     

    Pegggy Thomas est française, née à Quimper. Elle est à la fois comédienne, metteure en scène et depuis le premier janvier 2013, directrice  du Théâtre de la Vie à Bruxelles.

    Elle a reçu en 2010  le Prix Jacques Huisman qui lui a permis de travailler auprès de Joël Pommerat sur sa création de « Ma Chambre Froide à l’Odéon »

    Et  ensuite, dans le mouvement de sa jeune carrière,  elle a monté « Le fil à La Patte »  de Georges Feydeau.

     

    Passer  du plus grand vaudevilliste du début du XXe siècle au plus grand  auteur dramatique  de la même époque, Frank Wedekind, il faut le faire !Et elle a magnifiquement réussi !

     

    Peggy Thomas et son collectif : « la Compagnie Les Orgues » transposent cette « tragédie enfantine » dans la salle de sport du collège. Des ados abandonnés à leur sort, dans l’attente d’un adulte providentiel qui n’arrive pas...

     

    Peggy Thomas (metteure en scène) : Cette pièce fait partie des textes qui sont sur ma table de chevet depuis longtemps. Je l’ai découverte quand j’avais 19 ans. Je l’ai relu il y a peu car cette pièce correspond à une distribution idéale pour notre compagnie : cinq garçons et trois filles.

    Une troupe composée de gens qui ont une énergie, une dynamique encore juvénile même si nous sommes des adultes. C’était devenu une évidence de la monter.

    La pièce est complexe, elle ne libère son sel que dans l’audace et le travail.

     

    Je partage totalement son avis : cette  pièce est fortement intéressante, violente je le répète,  interpellant mais complexe comme la voit aussi Peggy Thomas.

     

    L’EVEIL DU PRINTEMPS c’est celui de la sexualité naissante chez un groupe d’ados  réprimée par une société puritaine.

    Ainsi, Madame Bergmann évite soigneusement d’expliquer à sa fille Wedla comment naissent  les enfants, la condamnant malgré elle à perdre sa virginité avec Melchior, puis sa vie dans une tentative d’avortement.

    Moritz a de la peine à se concentrer sur ses études et finit par se suicider. Hans et Otto découvrent de leur côté leur attirance mutuelle. Ilse se laisse entraîner dans une vie de débauche. Melchior, le plus téméraire et le mieux averti des choses de la vie, est envoyé en maison de correction...


    5225davidcarlier.jpg



    Huit comédiens en quête  d’une belle carrière :

     

    Lucie Zelger (Mme Gabor), heureuse de travailler pour la première fois en Belgique,

     

    Julie Leyder(Wendla) a travaillé plusieurs fois avec Frédéric Dussenne, une référence qualitative,

     

    Janie Follet (Ilse), sortie du Conservatoire de Mons en 2004, a elle aussi travaillé avec Frédéric Dussenne ; elle est adepte des karaokés et elle adore faire le grand écart,

     

    Philippe Rasse (le recteur, Otto et l’homme masqué) : Mais voilà,  comme les truands, on ne se refait pas.

    J’ai été rappelé par mes anciens comparses pour écrire et  organiser des spectacles scientifiques,

     

    Quentin Simon (Melchior) s’est essayé à la mise en scène en montant « Albatros » et ses amis ont trouvé ça très bien,

     

    Simon Gautiez ( Mr Gabo, Ernest) a déjà collaboré au travail de Peggy Thomas avec « Bobby Fisher vit à Pasadena » entre autres ; il a dans sa tête deux projets de théâtre de rue,

     

    Pierre Verplacken (Moritz) : Je suis un peu dans la lune ; un jour , je jouerai  dans «  Le Roi Lear » et «  La petite fille aux allumettes »,

     

    Antoine Plaisant (Jeannot Rilow)Je ne suis ni géographe, ni trapéziste.  Mais vous oubliez de dire  que j’ai rencontré une bande de fous qui voulait faire du théâtre, je les ai suivis.

     

    L’EVEIL DU PRINTEMPS

     

    Michael Delaunoy (directeur du Rideau de Bruxelles) : Un texte fascinant, d’une audace thématique et formelle qui appelle de la part de chaque génération de metteurs en scène des propositions scéniques fortes et particulières.

    Ce texte atypique est passionnant !

     

    Scénographie : Emmanuelle Bischoff, assistée par Lydwine Thibaut

    Création et régie lumières : Guillaume Fromentin

    Création son : Grégoire Leymarie

    Création costumes : Elsa Pouli

    Construction du décor : Vincent Rutten

    Habilleuse : Carin Duarte

    Assistant à la mise en scène : Jean-Marie Amé

     

    Texte français : François Regnault

     

    Coproduction : Compagnie Les Orgues – Rideau de Bruxelles - Théâtre Royal de Namur – Théâtre du Grand Midi.

     

    L’EVEIL DU PRINTEMPS 

    Jusqu'au 09  mars.

    Du mardi au samedi à 20h30 (les mercredis à 19h30)

    Infos et Réservation : 02/ 737 16 01

     

    Je voudrais rappeler que cette grande pièce de théâtre a été créée le 25 octobre 1982 à la ferme de Blocry-Atelier Théâtral de Louvain-la-Neuve, dans une mise en scène de Guy Pion(fondateur du Théâtre de l’Eveil) et Christian Crahay.

     

    « L’Eveil du printemps » a été réalisé en film par l’Allemand Nuran David Calis , en 2010.

     

    Roger Simons 

     

     

     

    Lien permanent
  • TOUTOU EST REVENU

    3493448617.jpg

    J'apprends à l'instant le passage de Toutou à Bruxelles, et plus précisément au Centre Culturel d'Auderghem demain jeudi 28 février à 20h30.

    Je suis convaincu qu'il serait ravi de vous revoir un moment  ou de faire votre connaissance, soit avant le spectacle , soit après.

     

    Vous le retrouverez avec ses  copains comédiens, devenus ses parents   dans cette comédie amusante : TOUTOU.

    C'est un vrai chien, bien vivant qui acceptera très certainement vos caresses.

     

    Si vous voulez connaître l'histoire et sa "star", lisez ou relisez ma chronique publiée sur ce blog lors de la création du spectacle.

    Cliquez du côté droit de votre écran et  prenez l'ascenseur, vous verrez défiler le listing des spectacles...

     

    J'entends  Toutou - c'est son pseudo - qui aboie déjà de joie.

    Je vous laisse...

    TOUTOU  - Infos & Réservation :  02 / 560 21 21

     

    Roger Simons

     

     

     

     

    Lien permanent