Roger Simons

A propos...

Oui, je ne me suis pas encore présenté.

Je crois pouvoir dire que beaucoup de personnes me connaissent par le truchement de la radio.

HOMMAGE A LA RADIO !

La Radio, c’est ma vie !

La Radio, c’est ma passion !

A mes 9 ans, j’écoutais déjà la  « TSF »  comme on disait alors...dans les années  quarante...

J’étais fasciné par les voix envoyées sur les ondes.

Des voix bien vite familières qui entraient dans nos foyers.

Des voix de comédiens/comédiennes qui interprétaient des pièces de théâtre car à cette époque,  on  n’écrivait pas encore des adaptations dramatiques à partir d’un roman ou d’une pièce.

La Radio présentait  du vrai théâtre, de grandes pièces en 3 ou 4 actes, répétées dans un studio de radio et jouées  le soir même EN DIRECT !

C’était passionnant  de coller son oreille (pas encore de stéréo) tout contre  le petit haut-parleur et d’entendre  des voix magiques.

Car la Radio a toujours été magique. Elle a toujours fait travailler nos cellules grises.

Le plaisir  d’imaginer  des personnages  et des lieux sonores où pouvait se passer l’action.

Et tous ces personnages «  radiophoniques »  devenaient de véritables amis que l’on avait  envie de retrouver au plus vite.

C’est ainsi que j’ai découvert mon métier d’acteur à la radio d’abord, et ensuite  metteur en onde/réalisateur d’œuvres théâtrales et littéraires, ou plus simplement de romans policiers adaptés pour la Radio.

La Radio, c’est du « Cinéma sans Image ».

Il faut «  ECOUTER »  la Radio et non « l’ENTENDRE » comme font beaucoup trop  de personnes.

Pour ces gens-là,  la Radio  est uniquement  une présence sonore distrayante  sans plus.

D’accord, on peut « entendre » la Radio en ce qui concerne la musique. Et encore !  Si quelques notes se perdent, ce n’est pas  dramatique  bien sûr mais c’est regrettable !

D’autre part, on apprécie tellement mieux la Radio quand on est seul à l’écouter et non à plusieurs personnes car on évite ainsi d’être distrait et l’on suit avec  délice, dans le silence, soit des interviews , soit des œuvres dramatiques.

A un certain moment, à la naissance de la télévision, la Radio a perdu beaucoup de son auditoire.

Mais aujourd’hui  la Radio a récupéré ses auditeurs, la télévision ne donnant guère satisfaction.

Et combien  est-ce passionnant et intéressant d’écouter la Radio dans la douceur de la nuit. On se met facilement à   « rêver » ! Et les voix  nous fascinent pour autant bien sûr quelles soient belles, agréables et radiophoniques.

Bientôt , je vous parlerai des grands feuilletons radiophoniques que j’ai réalisé à la RTBF, une maison que j’ai bien connue et qui reste aujourd’hui encore un peu la mienne...

Et le Théâtre me direz-vous ? Je  vous en parle chaque jour sur mon blog pour vous faire découvrir les grands spectacles  qui se donnent dans notre capitale.

Sous peu, je vous raconterai  ma  vie d’acteur  que j’ai connue durant une bonne dizaine d’années...


A suivre.....

Roger Simons