LES FEUX DE LA RAMPE

  • STINGO ( CAFE THEATRE LA SAMARITAINE)

    Amis de l'émission/blog  "Les Feux de la Rampe", bienvenue à Vous.

    « Stingo », un quintette acoustique métissé aux couleurs folk fusion, des thèmes traditionnels , actuels ou baroque réarrangés à la sauce piquante, de la poésie , du rythme et des mélodies envoûtantes...

    Tout un programme magnifique, d’excellents musiciens très sympathiques confirmés , venant d’horizons divers tels que le flamenco , le jazz , la musique ancienne ou encore les percussions du monde...

    Ils sont cinq : quatre hommes , une femme .

    Ils sont brillants, percutants  !

    De leur rencontre est née cette envie d’explorer, de bousculer, de revisiter leurs répertoires.

    Guitare, contrebasse, percussions, violon et flûtes à bec viennent corrompre des thèmes venus d’autres temps ou d’autres lieux, de la Norvège à la Turquie, du XVIIème à aujourd’hui, créant ainsi un nouvel espace-temps coloré et atypique..

    Stingo Folk Fusion.jpg

    Ils ont noms :

    Emmanuelle Weeger( flûtes à bec), née dans une famille de musiciens,

    Rafael Nunez Velazquez( violon baroque), né à Séville en 1983,

    Raul Corredor (guitares) , guitariste énergique et créatif par nature,

    Mattia Massolini(contrebasse) , né à Pavis en 1981,

    Romain Duyckaerts (percussions) ,passionné par la percussion africaine,

    Un quintette fabuleux qu’on écouterait pendant des heures.

    Quelle vitalité ! Quel rythme ! Soudés par la musique.

    Il s’en dégage un amour commun pour la musique ! Ils forment un quintette passionné et passionnant !

    Quel ensemble purement supérieur !

    Quelle bonne idée que de les engager pour deux soirs, dans ce lieu merveilleux, unique à Bruxelles , qui hélas va disparaître dans les mois à venir.

    Courage Huguette !

    Ce mercredi soir , 29 mars , courez tous à la Sama pour applaudir nos cinq musiciens qui nous régaleront du parfum musical qui est le leur.

    STINGO - 20h30

    Régie : Lucas Hoyois.

    CAFE THEATRE LA SAMARITAINE

    Rue de la Samaritaine 16 – 1000 Bruxelles ( à deux pas du Sablon)

    Infos Réservations : 02 / 511 33 95


    Un mot encore : Demain jeudi –ainsi que vendredi – un   ensemble musical « NISIA » (contrebasse, percussions, accordéon chromatique , voix et chitarra batterie  )

    Un nouveau moment musical ! Même adresse ! Même lieu !

    Amis de l'émission/blog" Les Feux de la Rampe " ,  merci  pour votre présence.

    Notre moment de séparation  : En avant première NISIA 

    A tout bientôt !

    Roger Simons


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lien permanent
  • CONTE DE FEES-THIERRY LAMBERT - (THEATRE DES RICHES-CLAIRES)+film"SAGE FEMME"

    Amis de l’émission/blog «  Les Feux de la Rampe » bienvenue à Vous...

    Approchez!

    Une joute verbale incroyable va se dérouler devant vos yeux! Venez assister à la rencontre improbable de deux conteurs que tout oppose...

    7.png

     Pas de panique! Les règles sont simples: dans un affrontement sans merci, chaque conteur déploie des trésors d'imagination pour imposer à l'autre sa vision d'une même histoire. 

    Le sujet de leur discorde ? le destin d'un petit prince avec pour parents, un roi et une reine, et un château pour foyer!

    Cette lutte acharnée voit apparaître, à travers des rebondissements époustouflants et dans l’imaginaire des monstres ailés, une méduse géante, un oiseau alcoolique, un médecin sirupeux que tout Uccle nous envie, une reine un peu dépressive et un château à vendre au plus vite!

    Et au milieu de cette guerre fratricide, je suis d'accord avec vous, nous nous posons tous la question :"Mais que va devenir le petit prince? Oserez-vous venir ?"

     1.png

    Thierry Lambert ( l’auteur) Si nous revenons à la pièce Conte de fées, la présence de cette dualité est manifeste à deux niveaux : premièrement, par la forme intrinsèque du conte (où le Bien et le Mal sont toujours représentés et coexistent) ; et ensuite par son détournement. à savoir que ce conte est raconté par deux narrateurs dont on peut dire, à priori, que l’un est plutôt bon et attaché aux conventions classiques de narration et de bienséance (représentatif du SURMOI) et l’autre plutôt mauvais, en recherche de plaisir pur (qui incarnerait le ça du spectateur ou de l’auteur d’une œuvre littéraire).

     5.png

     Dans Conte de fées, ce sont, en effet, deux narrateurs qui s’évertuent, à créer, devant nous, un conte d’un genre nouveau, où tous les codes sont bouleversés afin d’amuser le spectateur, et pour une fois, y livrer des faits dans leur plus cruelle réalité. Tels qu’ils se produisent en vrai, dans la vie (agressions physiques, loi naturelle du plus fort, père mourant dans une atroce agonie, dépression, solitude et vieillesse de la mère, enfermement et alcoolisme de l’oiseau de compagnie du héros, …), tout en gardant le côté extraordinaire et magique du conte de fées qui lui donne tout son intérêt aux yeux des enfants.

     8.png

    Les choses se complexifient encore, dans ce conte détourné, du fait que ces deux protagonistes ne sont pas « tout noir ou tout blanc », contrairement aux contes classiques où les personnages apparaissent clairement dessinés. En effet, le bon narrateur influencé par son acolyte, se voit au fur et à mesure de l’invention de leur récit, pris d’élans de cruauté sanglante. Alors que l’autre qui semblait, de prime abord, en recherche de sensations fortes et d’une envie que tout se passe mal dans cette histoire (souhaitant d’emblée mettre à mort le jeune prince) apparaît sensible, ne supportant pas l’idée du sang ou d’un corps déchiqueté.

    Sébastien Chollet (metteur en scène) C’est par ce degré de complexité que l’on peut considérer ce spectacle comme un conte pour adultes, ouvrant à des questionnements plus vastes que ce qu’il pourrait susciter chez l’enfant par son pouvoir d’action émancipatoire. Ici, la nature profonde de l’Homme (adulte), dans sa dualité et ses incohérences, est révélée dans toute sa splendeur. Ainsi que celle de l’auteur de cette pièce, tiraillé entre l’envie d’écrire un conte (en utilisant ses codes), tout en les travestissant pour son propre plaisir et celui des spectateurs.

     2.png

    Une heure trente de plaisir ! Les deux comédiens sont formidables dans leurs dans la façon de jouer leurs personnages. Ils sont drôles, nous font rire et s’exposent à une gestuelle quelque peu heurtée.

    Lorsque vous entrerez dans la salle, évitez de vous placer au premier rang...c’est dangereux... A votre tour de vous amuser...

    GENERIQUE

    Auteur : Thierry Lambert , l’avocat

    Mise en scène : Sébastien Chollet

    Avec ces excellents comédiens : Thibaut Nève et Rachid Benbouchta

      3.png

    Eclairage : Fred Delha

    Visuel : Valérie Paul

    CONTE DE FEES

    Jusqu’au 01/04/17

    THEATRE DES RICHES-CLAIRES

    Rue des Riches-Claires 24 – 1000 Bruxelles

    Infos Réservations : 02/ 548 25 80

     Amis de l’émission/blog "Les Feux de la Rampe » , merci et heureux de votre présence , que j ‘espère aussi dans nos théâtres.

    Notre moment de séparation : Deux comédiennes et un comédien que nous aimons beaucoup : Catherine Deneuve , Catherine Frot et Olivier Gourmet dans «SAGE FEMME » réalisé par Martin Provost.Comme le souligne la pub: « Une histoire lumineuse et apaisante. A voir !

    A tout bientôt !

    Roger Simons

     

    Lien permanent